Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les éditions de l'Armançon disparaissent mais le livre bourguignon n'est pas mort

mercredi 6 juin 2018 à 18:37 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Après plus de 30 ans d'existence, cette maison d'édition du Morvan, devenue une référence du livre de notre région a cessé de fonctionné le 30 mai dernier. Plus assez d'acheteurs, plus assez d'argent, son fondateur jette l'éponge mais croit toujours en l'avenir du livre.

Dernière signature des auteurs de l'Armançon en juin dernier à la librairie de la Poste à Semur en Auxois.
Dernière signature des auteurs de l'Armançon en juin dernier à la librairie de la Poste à Semur en Auxois. © Radio France - Librairie de la Poste

Précy-sous-Thil, France

« Un ami m’a dit un jour, pour être éditeur, il faut soit être fou, soit être riche », sourit, Gérard Gautier, le désormais ex-patron de la maison d’édition de l’Armançon à Précy-sous-Thil. Une folie qui aura duré plus de 30 ans. En 1987 avec sa femme Chantal ils font le pari de créer un atelier d’édition consacré au patrimoine et aux auteurs 100% bourguignons, en tout 330 livres et 20 auteurs seront publiés. Mais les ventes déclinent depuis quelques années, le 29 mai dernier le Tribunal administratif de Dijon a donc décidé sa mise en liquidation judiciaire.

« C’était quasiment inéluctable, parce que petit à petit on s’est aperçu qu’on perdait des clients, et puis nos libraires revendeurs fermaient », constate Gérard Gautier. Depuis une dizaine d’années, l’Armançon perd entre 5 et 10% de chiffre d’affaire de par an, au point d’atteindre un seuil critique de 150 000 euros l’an dernier, signe pour Gérard qu’il fallait mettre la clé sous la porte. 

« Il y plus de lecteurs qui lisent moins », Sylvain Loux de l’Agence Livre et lecture de Bourgogne-Franche-Comté

Mais ce cas particulier ne doit pas dresser un tableau noir de l’économie du livre dans notre région. « C’est un marché qui tient la route, on peut le voir au quotidien en Bourgogne, tempère Sylvain Loux de l’Agence Livre et lecture de Bourgogne-Franche-Comté. On constate même qu’il y a de plus en plus de lecteurs, à la nuance près qu’ils lisent moins de livres ». Aujourd’hui le secteur emploie une centaine de personnes en Bourgogne, pour un poids économique d’environ 17 millions d’euros par an. Plus de la moitié de cette activité est centralisée en Côte-d’Or. 

C’est aujourd’hui la littérature jeunesse qui sort son épingle du jeu, « ainsi que la Bande Dessinée, précise Sylvain Loux. Prenez la société Bamboo qui siège en Saône-et-Loire et vend près de 2,5 millions d’exemplaires chaque année ». En 2016, Bambou s’est même offert les éditions Audie, propriétaires de Fluide Glacial. « Notre lectorat a sans doute changé, reconnait Gérard Gautier de l'Armançon. Les personnes qui s’intéressaient à notre patrimoine ne sont plus, ou plus en état de lire, et la génération ne s’est pas vraiment renouvelée ».