Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les élus des Ardennes au ministère de la Culture pour défendre la marionnette

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Ils ont rendez vous ce mercredi matin chez le ministre de la Culture, Franck Riester : des élus des Ardennes et la direction de l’Institut International de la marionnette vont demander des subventions pour la structure. Elle réclame 190 000 euros à l'Etat.

Le dernier festival de la marionnette de Charleville-Mézières, en 2017.
Le dernier festival de la marionnette de Charleville-Mézières, en 2017. © Maxppp - Maxppp

Charleville-Mézières, France

"On peut survivre encore un an, sur nos réserves. Mais au-delà, ce sera compliqué". Au bout du fil, Philippe Sidre est un homme inquiet. Et le directeur de l'Institut international de la marionnette (IIM) de Charleville-Mézières espère beaucoup du rendez-vous de ce mercredi matin. A 9 heures, il sera reçu rue Saint-Honoré, à Paris, au ministère de la Culture, par des membres du cabinet de Franck Riester. Il leur demandera une augmentation de la subvention de l'Etat, de l'ordre de 190 000 euros.

On ne peut pas s'en sortir", estime Philippe Sidre.

"Nos difficultés financières remontent à la fin de l'année 2018, explique Philippe Sidre. Nous avions inauguré un nouveau bâtiment en septembre 2017. Au moment du projet, l'Etat avait versé une première subvention, et dit qu'on verrait à l'usage pour une seconde, en fonction du coût du bâtiment. Aujourd'hui, on le connaît, mais on me dit qu'il n'y aura pas de nouvelle subvention". L'ironie de l'histoire étant que ce nouveau bâtiment a été inauguré par Françoise Nyssen... l'ancienne ministre de la Culture.

L'école a donc besoin, désormais, de davantage de subventions, alors que celles versées par le conseil départemental des Ardennes et la ville de Charleville-Mézières sont stables. Les élus locaux se mobilisent donc, pour pérenniser le statut de capitale mondiale des marionnettes de Charleville-Mézières. Les deux institutions seront d'ailleurs représentées ce mercredi, respectivement par Nathalie Robcis, conseillère départementale, et Boris Ravingon, maire de Charleville-Mézières. 

"Un joyau culturel des Ardennes", pour Bérengère Poletti.

Ils seront aussi accompagnés par la députée de la première circonscription des Ardennes (Charleville-Mézières, Rethel, Villers-Semeuse), Bérengère Poletti, qui a organisé le rendez-vous. "On a quand même un joyau culturel des Ardennes, dont on peut être fière, comme Rimbaud, estime-t-elle. On n'en a pas tant que ça dans le département". Une réunion au cours de laquelle sera aussi évoquée le sort du Festival International de la Marionnette, qui aura lieu du 20 au 29 septembre prochain Bérengère Poletti assure d'ailleurs que le ministre de la Culture Franck Riester est invité