Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les enchères s'envolent pour les souvenirs de l'écrivain tourangeau Gonzague Saint Bris

mardi 5 juin 2018 à 7:15 Par Boris Compain, France Bleu Touraine et France Bleu

La nostalgie a joué à plein, lundi 4 juin, à Paris, lors de la vente aux enchères de centaines d'objets ayant appartenu à Gonzague Saint Bris : certains lots ont été vendus 250 fois plus cher que leur valeur estimée.

Les objets vendus provenaient de l'appartement parisien de Gonzague Saint Bris
Les objets vendus provenaient de l'appartement parisien de Gonzague Saint Bris - ©David Nivière

Indre-et-Loire, France

Plus de 150 personnes étaient présentes, à l'hôtel Drouot, à Paris, lundi 4 juin, pour la vente de 404 lots d'objets provenant de l'appartement parisien de Gonzague Saint-Bris. Dix mois après le décès de l'écrivain tourangeau, des proches et des anonymes ont voulu acquérir un souvenir du dandy disparu, ce qui a fait flamber les enchères bien au-delà des estimations.

Un panneau de bois portant la devise de l'écrivain, estimé 20 euros, est vendu 5.000 euros 

Beaucoup d'objets se sont vendus bien plus chers que ce qui était prévu :  Le meilleur exemple, c'est un panneau de bois sculpté sur lequel figurait la devise de l'écrivain tourangeau : "Rien sans amour" : mis à pris 10 euros, estimé 20 euros, il a été vendu 5 000 euros. Autre exemple : quatre petits fauteuils rouges sur lesquels s'asseyaient les visiteurs de Gonzague Saint Bris dans son appartement parisien ont été vendus 2 600 euros, alors qu'ils étaient estimés à 150 euros.

Tout l'argent récupéré lors de cette vente servira à financer une maison d'écrivains à Chanceaux-Près-Loches, le village d'Indre-et-Loire dans lequel Gonzague Saint-Bris faisait venir des centaines d'auteurs et des dizaines de milliers d'amateurs de littérature, chaque dernier week-end du mois d'août, à l'occasion de "la Forêt des Livres", son salon littéraire en plein air.