Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Les Fêtes de Bayonne 2016

Les Festayres plantent leurs tentes à Bayonne

vendredi 29 juillet 2016 à 12:43 Par Pierre Coquelin, France Bleu Pays Basque

Le camping de Mousserolles à Bayonne dispose de 1500 emplacements. Réveil tardif, chaleur, toilette... Reportage au milieu des campeurs.

Au pied des remparts de Bayonne, le camping de Mousserolles dispose d'environ 1500 emplacements
Au pied des remparts de Bayonne, le camping de Mousserolles dispose d'environ 1500 emplacements © Radio France - Pierre Coquelin

Bayonne, France

Au camping de Mousserolles, au pied des remparts de Bayonne, on vit un peu en décalé. Dans les allées, les Festayres émergent progressivement. Il est 11 heures. Dans le rôle de l'ami du petit-déjeuner, Maxime. "Je viens d'aller chercher les petits pains pour les copains qui sont encore en train de dormir", explique le Strasbourgeois, qui a fait environ 1200 kilomètres pour venir aux Fêtes. "On s'est couchés un peu tard, vers 4h30. Hier soir, c'était dingue : l'ambiance était super", ajoute-t-il.

Lucas sort la tête de sa tente. "Le réveil est un peu difficile. Tout le monde a un peu mal à la tête, mais ça fait aussi partie des férias", explique l'Alsacien. L'heure du réveil aussi pour Thomas. "C'est plutôt tôt non ?", ironise le jeune homme. "On a été réveillés par la chaleur. Mais c'est marrant le camping, ça change du confort habituel : à trois dans une tente pour deux", confie Thomas, pour qui c'est une première. Dans son bardas, deux duvets, deux petits sous-matelas... et une bouteille d'eau. "C'est hyper important l'eau, surtout après la soirée d'hier", sourit-il.

Duvets, tapis de sol, chaleur... et fourmis

Pour éviter le problème de la chaleur, il y a les petits malins comme Pierre, venu d'Amiens. "On arrive parmi les premiers pour choper les meilleures places, à l'ombre", confie le jeune Festayre. Ce sont ses troisièmes fêtes. Petits désagrément pour Nina. "On a eu des fourmis plein la tente. On avait de la nourriture à l'intérieur. Là, on va se replacer plus à l'ombre car on a eu chaud", ajoute l'Agenaise.

Côté occupations, il y a ceux qui consultent le programme, d'autres qui jouent aux cartes, et puis il y a Ronan et ses amis de Mantes-la-Jolie, en pleine partie de mölkky. "C'est un jeu de quilles finlandaises".

"On n'a pas l'habitude de faire la fête dans les rues d'une ville, avec des dizaines de milliers de personnes. On chante tous les mêmes chansons. On ne festoye pas comme ça à Paris" - Thomas.

Aux douches, les hommes plus propres que les femmes ?

Dans un petit coin du parc, un tuyau d'arrosage. Il sert à la fois pour la toilette, remplir les bouteilles... Alexandre est en train de se laver les dents. "Je ne sais pas si l'eau est potable. On fait avec les moyens du bord. D'autant que les douches sont payantes", explique le Guyanais. Comptez deux euros le brun de toilette dans l'une des 20 douches, à l'entrée du camping. "On a remarqué que les hommes sont plus propres que les femmes", sourit Ogou, bénévole depuis 12 ans. "Contrairement aux idées reçues, les femmes vont se laver les dents et retournent dans leur tente, tandis que les hommes prennent une douche", ajoute-t-il.

Pour les tarifs : 72 euros pour 6 nuits, et 35 euros le forfait week-end (3 nuits). "ça reste cher : 72 euros, ce n'est pas rien, juste pour faire dodo". Avec une spécificité : aucune réservation n'est possible. Autant dire : premier arrivé, premier servi.

Un camping avec son règlement intérieur : pas d'alcool, ni de feux de camp et les les animaux de compagnie sont interdits.

Le site de Mousserolles est surveillé jour et nuit - Radio France
Le site de Mousserolles est surveillé jour et nuit © Radio France - Pierre Coquelin