Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les festivals et fêtes maritimes dopent l'économie bretonne

lundi 25 juillet 2016 à 18:53 Par Anne Tréguer, France Bleu Breizh Izel

Chaque été, la Bretagne vit au rythme des grandes manifestations culturelles, maritimes et musicales. Des festivals qui drainent des centaines de milliers de personnes et l' économie régionale en profite largement

Festival de Cornouaille Quimper
Festival de Cornouaille Quimper © Radio France - Annaig Haute

Quimper, France

Juillet se termine et le Finistère vient de vivre au rythme des fêtes maritimes de Brest ( Brest 2016) et de Douarnenez (Temps Fête)  mais aussi des Vieilles Charrues à Carhaix ou encore  du Festival de Cornouaille à Quimper. Des manifestations qui drainent  des centaines de milliers de personnes et si on additionne les entrées de ces  quatre manifestations,  près d' 1 million 300 000 visiteurs. Les retombées économiques profitent aux villes organisatrices mais pas seulement c'est tout le département du Finistère et plus largement  la Bretagne qui en profitent.

Concert de Denez Prigent à Douarnenez  - Radio France
Concert de Denez Prigent à Douarnenez © Radio France - Benjamin Bourgine

Toute l'économie du Finistère profite des festivals

Brest 2016, Temps Fête, Les Vieillles Charrues, le Festival de Cornouaille  ont fait le plein. Au niveau des hébergements,  les hôtels, les  chambres d'hôtes, les campings ont affiché la plupart du temps complet et ce bon taux de fréquentation se poursuit car les festivaliers en profitent pour prolonger leurs vacances. A Brest par exemple nous explique Olivier Costil président de l'office du tourisme : " les touristes sont venus aux fêtes maritimes mais ont aussi passé une journée sur les îles d'Ouessant ou de Molène. Ils ont prolongé leur séjour en allant à  Océanopolis ou encore au musée des Beaux-Arts. Les musées de Quimper, de Pont Aven ou la fondation Hélène et Edouard Leclerc sont aussi très fréquentées en cette période. A Océanopolis, Danièle Quémeneur, chargée de communication modère : nous aurions pu espérer plus de monde au centre de découverte des océans , nous comptons 2000 passages par jour en ce moment. Lors des autres éditions, nous avions beaucoup de monde avant et après les fêtes maritimes mais cet été il fait particulièrement beau et cela ne joue en notre faveur. Le public visite surtout Océanopolis par temps couvert.

Toutes les structures ( entreprises, musées, centres culturels) qui proposent une offre culturelle avec la vente de produits locaux fonctionnent très bien.C'est le cas par exemple de la maison de la sardine à Douarnenez qui en plus de vendre des sardines en boîtes retrace l'histoire de cette pêche avec vieux documents et témoignages à l'appui .

La clientèle étrangère est particulièrement nombreuse  cet été  dans l' ouest Bretagne

Les étrangers sont venus particulièrement nombreux aux fêtes maritimes mais aussi aux fêtes de Cornouaille et ils poursuivent leur séjour dans le Finistère pendant plusieurs jours. Les allemands arrivent très largement en tête, les britanniques sont un tout petit moins nombreux cet été,  des espagnols et des italiens aussi et notamment dans le Sud Finistère dans le cap Sizun.

Temps Fête  - Radio France
Temps Fête © Radio France - Magali Fichter

La culture c'est l'avenir de notre économie

Pour Eric Vighetti, président de l'office du tourisme de Quimper : la culture dope l'économie régionale dans son ensemble et la Bretagne a de très nombreux atouts en la matière. La culture est un élément majeur de notre économie, ici dans le Finistère pas que.  La relance de l'économie en Europe passera par l'axe culturel