Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs DOSSIER : Fêtes de la Madeleine 2017

Les fêtes de la Madeleine, Dufau en triomphe, enfin !

mercredi 19 juillet 2017 à 21:28 Par Pierre-Albert Blain, France Bleu Gascogne

La feria de la Madeleine montoise. C’est parti ! Ouverture sous la pluie dans des arènes du Plumaçon bien garnies. Le cartel : toros de Juan Pedro Domecq pour Antonio Ferrera, Jose María Manzanares et Thomas Dufau.

Le Landais Thomas Dufau, malgé ses récentes blessures, a su hausser son niveau de performance
Le Landais Thomas Dufau, malgé ses récentes blessures, a su hausser son niveau de performance © Radio France - Henri Stassinet

Ferrera coupe une oreille puis triomphe de Dufau qui coupe lui deux oreilles à son premier adversaire.

Corrida très hétérogène et diversement présentée d’allures des Juan Pedro Domecq. Le premier permet à Ferrera dans l’excellence de la succulence de son toreo majeur de couper une oreille. Le Veragua est noble, l’estremeño le torée doucement, alangui, abandonné. Manzanares, jour sans chance d’une temporada où décidément le très suave d’Alicante en manque régulièrement, touche le plus mauvais lot du jour. Une course d'ailleurs globalement médiocre dont ne peut ressortir que le toro de Ferrera justement, puisque le quatrième ne vaudra pas grand-chose, et surtout le premier de Thomas Dufau. C’est au bon toro que l’on juge les bons toreros. Il y avait dans ce Domecq noiraud de taille bien réduite de formidables réserves de noblesse et de race. Dufau qui était attendu, qui s’attendait lui-même au coin de ce rendez-vous crucial, a révélée, en l’accomplissant parfaitement, l’abécédaire de sa tauromachie. A genoux, en gagnant le centre d’abord, puis debout pour une faena des deux mains, posée, centrée, élégante sur un terrain réduit. De la profondeur, de la transmission, de la volonté. Dufau, qui tue d’effet immédiat, enfin exaucé par les dieux. Et qui sort en triomphe de l’arène qui il y a six ans l’a consacré.

Marie Sara Lambert

Marie Sara Lambert - AFP
Marie Sara Lambert © AFP

Ce jeudi matin 11 h novillada sans picador. Le soir 18h toros de Nuñez del Cuvillo pour Enrique Ponce, Alejandro Talavante et Gines Marin

TOUS LES JOURS MIDI / 12H30 « CALLEJON SPECIAL FERIA » EN DIRECT DES ARENES. RETRANSMISSION CORRIDA 17H50