Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les fêtes médiévales lancent l'été à Bourges

-
Par , France Bleu Berry

Les fêtes médiévales de Bourges ce weekend. Quatrième édition. Le petit roi de Bourges, Charles VII sera à l'honneur. Pour lancer les festivités, un grand défilé en tenue d'époque. Départ à 10H30 ce samedi matin de la rue d'Auron.

Le campement médiéval s'installe dans le jardin de l'archevêché au pied de la majestueuse cathédrale de Bourges
Le campement médiéval s'installe dans le jardin de l'archevêché au pied de la majestueuse cathédrale de Bourges © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

L'un des temps forts sera le spectacle de la compagnie Les Quidams, sur le parvis de la cathédrale à 22H30 (samedi), des marionnettes humaines géantes en forme de cheval... et toutes illuminées, un spectacle onirique : "C'est une invitation au rêve, explique Jean-Baptiste Duperrey, créateur et directeur artistique de la compagnie les Quidams. Ce sont des comédiens cheval ou des chevals-comédiens comme j'ai l'habitude de le dire. Des créatures de 3,5 mètres de haut. Ils endossent un habit dont le tissus se gonfle, illuminé par des leds blanches. On me dit que c'est très beau, et je veux bien croire les gens !" 

Les chevaux oniriques de la compagnie des Quidams, présente à Bourges samedi soir - Aucun(e)
Les chevaux oniriques de la compagnie des Quidams, présente à Bourges samedi soir - Marc Van Canneyt

Qui dit fête médiévale, dit bien sûr village médiéval. Il est situé dans le jardin de l'archevêché, au pied de la cathédrale. 37 marchands vous attendent pour le marché où vous retrouverez des recettes d'autrefois, ou des ustensiles du moyen-âge.  Denis, vient de Thiers, capitale de la coutellerie : " J'ai forgé des grandes dagues comme il en existait à l'époque. mais il faut savoir que les gens à l'époque recyclaient beaucoup parce qu'ils n'avaient pas d'argent et qu'on ne trouvait pas tout comme aujourd'hui. Les paysans, par exemple, fabriquaient des couteaux avec un bout de lame de faux cassée. Ils ajoutaient deux bouts de bois pour le manche et ce n'était pas toujours bien vu par les seigneurs car il s'agissait d'armes. " 

Le campement médiéval est situé dans le jardin de l'archevêché à Bourges - Radio France
Le campement médiéval est situé dans le jardin de l'archevêché à Bourges © Radio France - Michel Benoit

Un peu plus loin, Franck,  monte avec ses amis une structure en bois, un maillet à la main : " C'est un Velum, un lieu pour s'abriter tout simplement. Tout est chevillé. On l'a imaginé d'après les gravures de l'époque. " Pas de clous à l'époque évidemment. Franck est le président de La maisnie du Mont Ferrand. Ils sont 27, venus pour reconstituer le campement d'ordonnance du petit roi de Bourges, Charles VII : " Il y a évidemment la tente du seigneur, le dortoir de la troupe et on fait revivre plein de petits métiers comme le forgeron, le barbier qui faisait office de chirurgien. On va retrouver l'épicier, le frappeur de monnaie, la vannerie, le travail du cuir, les vitraux. Durant deux jours on dort dans la paille, mais on a aussi quelques lits en bois qu'on a construits nous-même toujours selon les descriptifs d'époque." 

Bientôt Charles VII et sa cour prendront place - Radio France
Bientôt Charles VII et sa cour prendront place © Radio France - Michel Benoit

Franck adore se documenter pour faire revivre ce passé révolu, mais il ne ressent pas de nostalgie pour autant : " On vivait quand même beaucoup moins vieux, il y avait les maladies aussi. Non, sans façon ! " L'eau chaude et le chauffage central, ça a aussi du bon !