Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 12 blessés

Culture – Loisirs

Des forains s'installent à Rognac malgré un arrêté pris par le maire

mardi 24 avril 2018 à 18:38 Par Thibault Maisonneuve, France Bleu Provence

Une trentaine de forains ont installé leurs manèges sur la place principale de Rognac (Bouches-du-Rhône) ce mardi matin malgré un arrêté d'annulation pris par le maire en début d'année.

Fête foraine (photo d'illustration)
Fête foraine (photo d'illustration) © Maxppp -

Rognac, France

Des forains ont installé dans la nuit de lundi à mardi leurs manèges à Rognac, malgré un arrêté d'annulation pris par le maire LR Stéphane Le Rudulier et envoyé en janvier 2018.   

Jusqu'à présent, la fête foraine s'installait sur un parking mais le terrain a été vendu pour la construction d'une résidence résidentielle. Le maire de Rognac assure avoir envoyé l'arrêté d'annulation en janvier 2018 aux forains. "Une trentaine de lettres ont été envoyées aux forains" explique Stéphane le Rudulier qui ne décolère pas. "Ils se sont installés en toute illégalité vers 1 heure du matin, dans la nuit de lundi à mardi, sur la place Saint-Jacques alors que doit se tenir ce mercredi le marché hebdomadaire".

La commission de sécurité n'a pas donné son autorisation

Le maire de Rognac indique que chaque année sa commune doit payer 25.000 euros pour remettre en état le mobilier urbain dégradé et affirme que "la place Saint-Jacques n'est pas en mesure de supporter une charge trop importante puisqu'il y a en-dessous un bassin de rétention". Selon lui "l'intégrité physique des habitants n'est pas assurée. La commission de sécurité n'a pas donné son aval". 

"Il n'y a pas de problème de sécurité" (les forains)

Les forains représentés Didier Girard secrétaire national de l'intersyndical forain estiment qu'ils sont dans leur droit. Ils contestent cet arrêté qui est "une entrave à la liberté du travail qui est un droit fondamental". "Les forains sont installés. Il n'y a aucun problème de sécurité" explique Didier Girard qui assure avoir des photos montrant des camions bien plus lourds que les nôtres et qui sont rentrés sur la place". 

Stéphane le Rudulier a saisi la préfecture des Bouches-du-Rhône et la justice en référé et compte à présent sur l'intervention de la force publique. Les forains eux n'avaient pas l'intention mardi soir de partir.