Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Metz : les anciens frigos militaires deviendront les Frigos ardents

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Le projet "Les Frigos Ardents" a remporté la votation citoyenne lancée par la mairie de Metz pour la reconversion des anciens entrepôts frigorifiques de l'armée.

Les anciens frigos militaires de Metz aujourd'hui à l'abandon
Les anciens frigos militaires de Metz aujourd'hui à l'abandon © Radio France - Clément Lhuillier

Ce sont d'anciens entrepôts frigorifiques, situés près de la porte des Allemands, à Metz, rue du général Ferrié. Un site militaire de la fin du XIXe siècle que la mairie veut reconvertir. Elle a proposé aux citoyens de choisir entre plusieurs projets via une "votation citoyenne", et c'est le projet les "Frigos Ardents" qui a remporté l'adhésion des votants par 634 voix contre 428  au "Réfrigérateur", un atelier-galerie proposé par deux étudiantes messines

Une guinguette culturelle et solidaire 

"Les Frigos Ardents" était porté par l'entreprise culturelle Petite Lune, qui n'en est pas à son coup d'essai, puisqu'elle porte déjà plusieurs structures à Paris ou encore à La Rochelle. L'idée est de créer un endroit à la fois festif et solidaire, sous la forme d'une guinguette, "une forme de bien vivre ensemble, une forme de détente, un lieu où l'on peut venir à la fois danser, s'amuser, boire un coup, assister à un concert, un spectacle jeune public, un cours de yoga, explique Antoine Praud, le porteur du projet. Le tout dans un format libre, ouvert et gratuit."

Mais en plus de cela, Petite Lune s'est associé avec le Café Fauve et le Secours Catholique pour proposer de la restauration solidaire, des repas à bas prix pour un public en difficulté. Enfin, troisième volet des Frigos ardents, un incubateur de projets alimentaires, "un lieu où des projets en cours de professionnalisation autour des métiers de bouche peuvent être accompagnés, se structurer, avant de se lancer dans un projet plus construit et plus solide", détaille Antoine Praud. Bref, une structure idéale si on veut ouvrir un petit restaurant ou un camion-pizza, mais qu'on ne sait pas bien comment s'y prendre ni si ça va marcher.

45 emplois à créer

Antoine Praud veut rappeler qu'il y a 300.000 emplois à pourvoir en France dans l'hôtellerie restauration, et que seuls 30% des travailleurs du secteur auraient une réelle formation. Là aussi, de nombreuses structures locales soutiennent le projet, outre celles déjà citées, comme la Fabric ou encore Baluchon. L'investissement privé est de 250.000 euros. Et Petite Lune espère créer 45 emplois directs ou indirects.  

Ce projet a donc été préféré au "Réfrigérateur" proposé par deux étudiantes de l'Ecole Supérieure d'Art de Lorraine et un "éco-designer", fondateur d'Organ Skateboards. Il devait s'articuler autour d'un atelier-galerie ouvert au public, d'un atelier bois, métal, et recyclage du plastique et d'un bar-restaurant approvisionné en produits bio et locaux.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu