Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les générations se rencontrent au festival techno Impact du Mans

-
Par , France Bleu Maine

Le festival Impact a rassemblé des milliers d'amateurs de musique techno, house et trance ce weekend des 11 et 12 mai au Mans (Sarthe). Avec une programmation 100% française, Laurent Garnier en tête. L'occasion pour les organisateurs et les fêtards de déconstruire un certain nombre de clichés.

Les premiers festivaliers du dimanche ce sont retrouvés tôt en début d'après-midi.
Les premiers festivaliers du dimanche ce sont retrouvés tôt en début d'après-midi. © Radio France - Marion Bargiacchi

Le Mans, France

Ils sont visibles dès la sortie du tramway : jeunes et moins jeunes venus faire la fête tout le weekend dans l'enceinte du stade MMArena. Mais ce weekend, pas question de match de football pour Le Mans FC : plusieurs milliers de Manceaux (mais pas que !) ont fait le déplacement pour le festival techno Impact. 

Casser les clichés

Parmi les fondateurs de l'événement, Julien Mansard, biberonné à la musique électronique et "pur rillettes" comme il aime le dire : "On est des purs Manceaux et ça nous tient très à cœur de développer ça ici. En fait le mot techno ça fait encore peur aux gens. Ils pensent tout de suite aux rave party alors que ça n'a pas de sens...."

"Certains nous parlent de musique de drogués, on nous a même traité de violeurs... ça nous fait mal au cœur." - Julien Mansard cofondateur d'Impact

Et il ajoute en montrant les premiers festivaliers qui arrivent : "Regardez qui est là aujourd'hui, des familles, des enfants, des jeunes." Et effectivement quand on prend le temps de regarder qui se dandine devant les différentes scènes, tous les âges se mélangent. Certains jeunes sont emmenés par leurs parents, d'autres arrivent entre copains. C'est le cas pour Mila et Laurène, 17 et 23 ans : "On est fans de cette musique parce qu'elle nous fait planer."

"On est vraiment fières et impressionnées de voir qu'au Mans, on arrive à regrouper autant de mondes et d'artistes !" - Laurène, 23 ans 

Laurent Garnier, "un peu notre Madonna"

Si la techno est si répandue, c'est peut-être grâce à Laurent Garnier. L'artiste parle à toutes les générations et le public ne tarit pas d'éloges. "C'est un peu notre Madonna, notre icone qui a permis de diffuser la culture techno à grande échelle." explique Chloé venue de Troyes pour le festival. Victoire de la Musique, légion d'honneur... "il montre que la techno c'est une musique accessible et tout public." 

Et Chloé espère que les gens seront curieux de venir découvrir l'ambiance si particulière des festivals techno.