Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les habitants exposés sur les murs d'Omonville

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis quelques semaines, les photos fleurissent sur les murs d'Omonville-la-Rogue, à côté de Beaumont-Hague. De grands portraits d'habitants des communes alentours, photographiés par une association locale.

Les visages en noir et blanc s'affichent un peu partout dans la commune.
Les visages en noir et blanc s'affichent un peu partout dans la commune. © Radio France - MB

Omonville-la-Rogue, France

Ici un jeune élève, là une institutrice, là-bas un ancien écolier... De belles photos, en noir et blanc, collées à même les murs des habitations. En tout une centaine de personnes ont été photographiées par l'association 3 Ptits points. Jeunes et moins jeunes, vivant à Digulleville ou encore Omonville-la-Petite, ils ont en commun d'être passés par l'une des deux écoles d'Omonville et Gréville.   

Un témoignage de l'école rurale

Pour l'association, le but était de mettre en valeur les acteurs actuels ou passés de l'école, pour rendre hommage aux écoles rurales. Les habitants s'amusent à reconnaître une voisine, un ami sur les façades des maisons, comme Pauline. Sa fille de 14 mois dans les bras, elle vient de se réinstaller à Omonville-la-Rogue : "Je trouve ça vivant comme exposition, c'est agréable de se promener dans le village et voir les photos apparaître au fur et à mesure."

Léone, installée depuis une trentaine d'années, trouve l'idée très bonne, mais regrette que les affiches en papier soient si fragiles par mauvais temps. Mais les organisateurs de l'exposition ont tout prévu. Ils souhaitent justement profiter de la dégradation naturelle des portraits pour les remplacer au fil des semaines afin d'exposer le plus d'habitants possible.