Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Les halles de retour en centre-ville de Perpignan

mercredi 25 octobre 2017 à 17:54 Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon

Après 20 mois de travaux, le marché couvert Carré Arago ouvre ses portes ce jeudi matin sur la place Gabriel Péri à Perpignan. Une demi-douzaine de commerces de bouche sont installés au rez-de-chaussé, en attendant un restaurant à l'étage.

Les commerçants du Carré Arago en plein préparatifs à la veille de l'ouverture
Les commerçants du Carré Arago en plein préparatifs à la veille de l'ouverture © Radio France - Baptiste Guiet

Perpignan, France

Les halles sont de retour à Perpignan. En attendant l'ouverture des halles Vauban sur le passage Doisneau dans quelques jours, c'est donc le Carré Arago qui accueille ses premiers clients ce jeudi matin. Il aura fallu quasiment deux ans de travaux pour transformer entièrement l'ancien immeuble du Crédit Lyonnais, place Gabriel Péri.

"Il y a beaucoup d'excitation c'est sûr" explique à la veille de l'inauguration Jean Armangaud, l'homme à l'origine du projet. "Ce sont des vraies halles !" poursuit celui qui est également président de l'association des commerçants du Carré Arago.

"Ce n'est pas très grand, en tout on est sur 400 mètres carrés. Mais on a des gens qui sont très motivés et qui sont de bons pros chacun dans leur métier".

Au rez-de-chaussé, une demi-douzaine de commerçants s'est installé. On retrouve un étal de fruits et légumes bio, une boulangerie, une boucherie, une poissonnerie, une épicerie fine, un caviste et un fromager avec François Bourgon, meilleur ouvrier de France. À l'étage, un restaurant (La cuisine d'en bas) devrait ouvrir dans quelques semaines.

Deux projets séparés d'une centaine de mètres

Avec le projet du passage Doisneau, deux halles séparées d'une centaine de mètres seulement vont ouvrir quasiment au même moment.

Pour autant, pas de quoi inquiéter Jean Armangaud. "De rien on va se retrouver à beaucoup ! Moi je souhaite que les deux fonctionnent. Les deux projets, sans se concurrencer, peuvent attirer plus de monde en centre-ville. Je vois des clients qui sont très impatients, qui ont envie d'acheter leurs produits frais et de venir découvrir cette nouvelle offre".

Le Carré Arago sera ouvert tous les matins du mardi au dimanche. Ouverture supplémentaire de 17h à 20h les vendredis et samedis.