Culture – Loisirs

Les Hauts-de-Seine utilisent Pokémon Go pour attirer les touristes

Par Fanette Hourt, France Bleu Paris samedi 6 août 2016 à 6:00

Pour attraper des Pokémon, il faut marcher le plus possible, et visiter des lieux avec un attrait touristique.
Pour attraper des Pokémon, il faut marcher le plus possible, et visiter des lieux avec un attrait touristique. © Maxppp - Maxppp

Le comité du tourisme des Hauts-de-Seine a trouvé un nouvel allié : l'application Pokémon Go pour faire découvrir le département aux touristes et chasseurs de ces petits monstres virtuels.

Venez dans les Hauts-de-Seine, il y a des Pokémon ! Voici en substance le message que veut faire passer le comité départemental du tourisme. Le jeu pour smartphone, Pokémon Go, est sortie il y a quelques semaines, et est devenu un véritable phénomène. A tel point qu'il pourrait devenir un argument touristique, au même titre qu'un musée, qu'un monument ou qu'une oeuvre d'art.

Car le but de ce jeu est d'attraper le plus de Pokémon possibles. Et pour cela, il faut les chercher un peu partout, et donc arpenter les villes. Pour progresser, les "chasseurs' de ces petites bêtes virtuelles doivent s'arrêter à des Pokéstop, des balises pleines de cadeaux et d'objets divers. Ces Pokéstop sont placés aux endroits comportant un attrait touristique, esthétique ou culturel, ce qui permet donc aux joueurs de découvrir de nouveaux lieux, tout en utilisant Pokémon Go.

"J'ai découvert des fresques que je n'avais jamais vues avant."

"C'est vrai que j'ai découvert des fresques que je n'avais jamais vues avant, admet Cédric, un chasseur de 26 ans qui travaille à Nanterre. On passe devant tous les jours, mais on n'y fait pas attention." Alors qu'avec l'application, les joueurs sont obligés de regarder autour d'eux et de lever le nez de leur téléphone.

Un potentiel quasi inifini

L'application a déjà été téléchargée plus de 100 millions de fois dans le monde. Le département des Hauts-de-Seine veut donc surfer sur ce succès, et sur cette manne touristique quasi infinie et gratuite, puisque cela ne nécessite aucun investissement, mais uniquement un travail de communication.

Ainsi, le comité départemental du tourisme a recensé sur son site les meilleurs endroits pour chasser les Pokémon. "On voulait expliquer aux joueurs qu'il n'y a pas que les parcs parisiens, mais aussi les parcs des Hauts-de-Seine pour chasser les Pokémon", explique Gaëlle Hervé, qui a eu cette idée.

Gaëlle Hervé, du comité départemental du tourisme des Hauts-de-Seine.

Une manière donc de faire découvrir ce département beaucoup moins fréquenté que sa voisine de l'Île-de-France. Et Pokémon Go porte déjà ses fruits virtuels, puisque  les quais de Levallois et l’île de la Jatte font déjà partie des endroits les plus courus des chasseurs.

les Hauts-de-Seine comptent surfer sur ce succès pour attirer les touristes, en donnant les meilleurs endroits pour chasser les Pokémon.