Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les jardineries attirent les Poitevins avec le beau temps

-
Par , France Bleu Poitou

Avec le retour d'un temps doux et du soleil, les Poitevins retournent travailler dans leurs jardins. Les jardineries font le plein de clients.

Ce sont les primevères qui ont les faveurs des clients. Photo d'illustration
Ce sont les primevères qui ont les faveurs des clients. Photo d'illustration © Maxppp - Jean-François Frey

Il fait beau et bon dans le Poitou ces derniers jours. Le résultat : c'est l'affluence dans les jardineries pour sortir les jardins de l'hiver et préparer le printemps. Dans le magasin Truffaut de Migné-Auxances, il y avait beaucoup de monde ce samedi 27 février.

Les clients viennent surtout pour acheter des pensées, mais aussi des primevères. Il y en a des jaunes, des violettes ou des roses. Danielle est passionnée par les fleurs. Elle vient d'arriver et son chariot est bien vide. "Je compte bien le remplir", précise-t-elle en souriant. Et pourtant, normalement, avec la situation sanitaire, elle évite les magasins quand il y a trop de monde. "Mais je n'ai pas pu résister", glisse cette enseignante à la retraite.

Transmettre une passion

Jérémy est là avec ses deux enfants. Dans son chariot, des plants de fraise et 50 litres de terreau. "On a commencé il y a une petite semaine quand les beaux jours sont arrivés", raconte le père de famille. Et de poursuivre : "on a un petit potager, ça permet aux enfants d'apprendre à cultiver des fruits et des légumes." C'est le même constat pour Laurie qui est aussi là avec son fils. "Il adore jardiner lui aussi, du coup, j'ai envie de lui transmettre la passion que moi aussi, j'ai", témoigne-t-elle.

S'aérer

Pour Aurélie, jardiner, c'est la bouffée d'air. "On a besoin de sortir un petit peu plus. Comme on ne ne peut pas forcément faire ce qu'on veut ailleurs avec la fermeture des magasins. Passer du temps dans son jardin, c'est un plaisir aujourd'hui qu'on avait peut-être pas forcément avant", explique-t-elle. C'est tout de même une reprise du jardinage progressive. Les clients attendent les dernières gelées pour vraiment planter leurs achats.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess