Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les librairies du Mans vent debout contre l'ouverture des Fnacs

-
Par , France Bleu Maine

Les 7 libraires indépendants du Mans se sont réunis pour dénoncer l'ouverture des magasins Fnac. Un décision "injuste" selon les libraires manceaux. Parmi eux, Samuel Chauveau de la librairie Bulle engage le bras de fer. Sa librairie spécialisée dans la BD reste ouverte.

Samuel Chauveau maintient sa librairie Bulle ouverte durant le second confinement pour protester contre l'ouverture des Fnacs
Samuel Chauveau maintient sa librairie Bulle ouverte durant le second confinement pour protester contre l'ouverture des Fnacs © Maxppp - Franck Dubray

La fronde des libraires indépendants du Mans contre l'ouverture des magasins Fnac. Ces sept libraires (librairie Bulle, Doucet, Thuard, Récréalivres, l'Intrépide, Siloë et la Clé de vie)  se sont réunis ce vendredi matin, au premier jour du confinement, pour faire part de leur colère face à l'ouverture de leur imposant concurrent en centre ville. Malgré le confinement et la fermeture obligatoire des enseignes non essentielles, la Fnac a en effet décidé d'ouvrir ses magasins partout en France et notamment ses rayons librairies.  "Inadmissible", "injuste" disent les libraires manceaux emmenés par Samuel Chauveau de la Librairie Bulle. Pour lui, c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. 

Les libraires indépendants du Mans unis contre l'ouverture de la Fnac
Les libraires indépendants du Mans unis contre l'ouverture de la Fnac © Radio France - Julien JEAN

"C'est un coup de gueule. Premier confinement déjà, nous avons dû fermer alors que la grande distribution reste ouverte et peut vendre des livres. Ok, nous fermons. Deuxième confinement, nous jouons le jeu alors qu'il y a tous les prix littéraires et les blockbusters de la fin d'année. Ok nous fermons. Mais là, grande distribution à nouveau ouverte et coup de théâtre nous apprenons que la Fnac restera également ouverte. C'est plus possible, c'est injuste, c'est dégueulasse !" réagit le fondateur de Bulle, l'une des plus importantes librairies BD de France.

La Fnac justifie son ouverture par la vente de matériel informatique

Contacté, le groupe Fnac-Darty affirme qu'il est autorisé à ouvrir ses magasins pour la vente de matériel informatique nécessaire au télétravail et la presse et que par conséquent tous ses rayons, y compris la librairie, sont ouverts.

La Fnac du Mans ouverte lors du premier jour du confinement, le 30 octobre 2020
La Fnac du Mans ouverte lors du premier jour du confinement, le 30 octobre 2020 © Radio France - Julien JEAN

Marie-Adélaïde Dumont de la librairie Doucet dénonce un manque d'équité : "Il faut savoir qu'aujourd'hui, les seules qui ont interdiction de vendre des livres, ce sont les librairies indépendantes. Tout le monde peut en vendre, les plateformes, les grandes surfaces, c'est de la concurrence illégale".  

La librairie Bulle refuse de fermer ses portes

Ce constat pousse Samuel Chauveau à prendre une décision forte, il refuse de fermer les portes de Bulle. "A titre personnel, je vous annonce que je resterai ouvert dorénavant quelque soit ce que cela peut coûter. Cela appelle de partout en France et je vous le dis, moi je continuerai".

La Fnac plie vendredi soir

Le message a été entendu puisqu'en fin de journée vendredi, on a appris que la Fnac va fermer tous ses rayons culture dès ce samedi matin dans toute la France, pour une durée de 15 jours. L'annonce a été faite par le PDG du groupe Enrique Martinez dans un message sur facebook. "Face au constat de l'impossibilité d'une ouverture de l'ensemble des acteurs de la vente de livres, j'ai décidé la fermeture de l'ensemble des rayons culture de nos magasins Fnac dans toute la France à compter de ce samedi matin et pour les prochains 15 jours", écrit Enrique Martinez, qui précise que "l'ensemble des activités essentielles telles que permises par le gouvernement resteront ouvertes en magasin". Un soulagement pour Samuel Chauveau qui fait savoir qu'il ira vérifier sur place ce week-end. Ce dernier précise qu'il souhaite que la grande distribution ferme elle aussi ses rayons culturels.

Mercredi, le SNE, Syndicat national de l'édition, le SLF, Syndicat de la librairie française et le CPE, Conseil permanent des écrivains ont fait savoir dans un communiqué que suite au premier confinement, « les librairies de proximité,  qui maillent tout notre territoire, se sont organisées et équipées. Elles peuvent être parfaitement en mesure d’accueillir les lecteurs dans la perspective d’un nouveau confinement dans des conditions sanitaires sûres et éprouvées »

Choix de la station

À venir dansDanssecondess