Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs
DOSSIER : Armada 2019 à Rouen

Les mots de la voile : veiller au grain, virer de bord, louvoyer, les expressions de la mer qu'on retrouve à terre

Prendre le large, veiller au grain, virer de bord, louvoyer : on emploie plein d’expressions de marin dans la vie quotidienne.

Rouen, France

On retrouve de nombreuses expressions du domaine maritime dans le vocabulaire qu'on emploie dans la vie de tous les jours. Veiller au grain, prendre le large, louvoyer, virer de bord : voici une liste non-exhaustive d'expressions de marins qu'on retrouve à terre.

  • Prendre le large, à terre comme en mer, c’est partir voire s’enfuir si possible très très loin de son point de départ. 
  • Veiller au grain, sur un bateau, c'est crucial. Un grain, c’est une bonne grosse tempête donc veiller au grain, c’est se préparer à affronter une tempête.
  • Pour avancer en bateau, quand on a le vent dans le nez, on est parfois obligé de louvoyer. On remonte au le vent en adoptant une trajectoire en zig zag. On louvoie, comme dans la vie, quand on fait des détours pour arriver à son but.
  • Virer de bord, en bateau, c’est changer de cap. Le virement de bord c’est une manœuvre bien précise et assez délicate, en particulier au moment où la voile faseye (quand elle n'est pas encore gonflée par le vent). Aujourd’hui on parle parfois d’un politique qui aurait viré de bord. Mais - il faut s'en souvenir - à l’origine, le virement de bord, c’est du soleil (si possible), un petit goût de sel dans la bouche et du vent dans les cheveux.

À lire aussiArmada 2019 à Rouen

Choix de la station

France Bleu