Culture – Loisirs

DOSSIER - Les musées et sites culturels de Toulouse ont la pêche

Par Bénédicte Dupont, France Bleu Toulouse jeudi 19 janvier 2017 à 18:29

Le musée des Abattoirs enregistre 155.000 visiteurs en 2016, et reste sur la même très bonne lancée qu'en 2015, boostée alors par l'expo Picasso.
Le musée des Abattoirs enregistre 155.000 visiteurs en 2016, et reste sur la même très bonne lancée qu'en 2015, boostée alors par l'expo Picasso. © Radio France - Lola Fourmy

La Cité de l'Espace, Paul-Dupuy, les Cloître des Jacobins, les Augustins, Georges-Labit, la plupart des sites culturels toulousains ont connu une hausse sensible de leur fréquentation en 2016. En tout, le nombre d'entrées a bondi de presque 10% en un an.

En comptant le musée des Augustins (beaux-arts), le musée d'art antique et d'archéologie Saint-Raymond, le musée des arts décoratifs Paul-Dupuy, le musée d'art oriental Georges-Labit, le Muséum d'historie naturelle, le tout nouveau Quai des Savoirs, le Cloître des Jacobins, les Abattoirs (art moderne), la Cité de l'Espace, la Basilique Saint Sernin, l'Amphithéâtre romain et la crypte de St-Pierre-des-Cuisines, ce sont en tout 1.462.644 entrées qui ont été enregistrées contre 1.333.956 en 2015. Une différence de 129.000 tickets soit une hausse de fréquentation de 9.6%. L'ouverture en février dernier du Quai des Savoirs n'y est pas pour rien, mais même sans ce nouveau lieu scientifique qui gonfle un peu les chiffres totaux, l'année 2016 reste un bon cru culturel, +5.6% de hausse en ne comptant pas le Quai des Savoirs.

La Cité de l'Espace bat tous les records (322.800 entrées) grâce à une actualité spatiale chargée en 2016. - Radio France
La Cité de l'Espace bat tous les records (322.800 entrées) grâce à une actualité spatiale chargée en 2016. © Radio France - Bénédicte Dupont

Le classement 2016 des sites du Grand Toulouse les plus fréquentés

1. La Cité de l'Espace bat tous ses records avec 322.800 visiteurs, son meilleur score depuis son ouverture en 1997.

2. Le Muséum enregistre une deuxième année consécutive de recul, 273.600 entrées. Son exposition sur les nouveaux animaux de compagnie (NAC) et les "Savanturiers"'sur le voyage ont semble t-il moins séduit les toulousains que celle de 2015, sur les bébés animaux et surtout que la fameuse "Ours" en 2014 quand le Muséum a frôlé les 300.000 entrées. En 2017, le Muséum mise sur "Chiens et chats" qui a débuté en octobre dernier et durera jusqu'au 4 juin.

Le Muséum, malgré un recul ces deux dernières années, reste un pilier culturel, 2ème site le plus visité derrière la Cité de l'Espace. - Radio France
Le Muséum, malgré un recul ces deux dernières années, reste un pilier culturel, 2ème site le plus visité derrière la Cité de l'Espace. © Radio France - Bénédicte Dupont

3.. La fréquentation à la Basilique Saint-Sernin reste stable avec 234.800 admirateurs, c'est un tout petit peu moins qu'en 2015. Avec les travaux de la place en 2017, la merveille romane toulousaine risque d'être un peu moins sollicitée par les touristes même si elle reste un incontournable de la ville rose.

Les travaux de la place St Sernin pourraient faire reculer l'affluence dans la basilique. - Radio France
Les travaux de la place St Sernin pourraient faire reculer l'affluence dans la basilique. © Radio France - Bénédicte Dupont

4. [HORS TOULOUSE] Après un lancement tonitruant, le musée aéronautique de Blagnac, Aeroscopia marque le pas pour sa deuxième année d'exploitation, passant de 217.000 entrées à 176.000. Par ailleurs, les visites des chaînes d'assemblage d'Airbus ont vu défiler 94.000 curieux, soit environ 10.000 de moins que la première année.

Après un départ canon, la fréquentation d'Aéroscopia à Blagnac, a reculé de 20% la deuxième année. - Radio France
Après un départ canon, la fréquentation d'Aéroscopia à Blagnac, a reculé de 20% la deuxième année. © Radio France - Bénédicte Dupont

5. Avec 160.000 visiteurs, le Musée des Augustins reprend des couleurs après une année 2015 très difficile (129.000 entrées). Les beaux-arts retrouvent quasiment leur niveau de 2014 et repassent devant les Abattoirs et le Cloître des Jacobins.

Le Musée des Augustins avait connu une année 2015 très difficile, il repasse devant les Abattoirs et le Cloître des Jacobins en 2016. - Radio France
Le Musée des Augustins avait connu une année 2015 très difficile, il repasse devant les Abattoirs et le Cloître des Jacobins en 2016. © Radio France - Bénédicte Dupont

6. Le Musée des Abattoirs et le Cloître des Jacobins sont ex-aequo, visités tous les deux par 155.000 personnes l'an dernier. Le musée d'art moderne reste sur la belle lancée de l'année 2015 marquée par l'expo Picasso. L'artiste catalan Antoni Tapies a lui aussi séduit les Toulousains l'an dernier puisque les Abattoirs enregistre une nouvelle progression (mille entrées de plus). Le musée des allées Charles de Fitte présente cette année 2017, à l’occasion du 40ème anniversaire du Centre Pompidou, pour la première fois à Toulouse un ensemble d’œuvres historiques du Nouveau Réalisme.

Le dernier semestre 2015 avait vu une foule défiler devant le couvent des Jacobins après quatre années de travaux, 136.000 personnes s'étaient pressées en six mois pour revoir le joyau dominicain. L'an dernier, le souffle est logiquement un peu retombé (155.000 sur douze mois), mais le jardin d'Eden toulousain reste tout de même l'un des six lieux préférés des touristes et des locaux.

Très bon cru pour les petits musées de Toulouse

Plus loin derrière, les musées toulousains qui attirent moins de 60.000 visiteurs par an connaissent un étonnant essor en 2016. Le musée Saint Raymond avec 55.000 entrées se remet sur une pente ascendante après trois années de déclin, entre autres grâce à une communication ludique sur les réseaux sociaux et à une maîtrise des happenings, ces petits événements qui incitent le public à participer directement. Même si le musée d'archéologie et d'art antique est encore loin des 75.000 visiteurs des années 2009-2010.

Le musée Georges-Labit surfe sans doute sur le buzz suscité par le "masque Chirac" en 2015. Les arts orientaux ont attiré un peu plus de 25.000 curieux en 2016 contre 21.000 en 2015. Ce sont ses meilleurs chiffres ces huit dernières années. Enfin le Musée Paul-Dupuy, qui possède notamment une collection d'horlogerie de rang mondial, a su profiter des retombées du festival de photographies MAP en juin avec en tout un peu plus de 21.000 entrées contre 14.000 l'année précédente, un bond de 50%, c'est en proportion le plus grosse progression de tous les sites culturels toulousains ! En décembre, le musée des arts décoratifs et des arts graphiques a inauguré son expo-phare, celle des 30 photographies de Matthieu Ricard, moine bouddhiste tibétain, porte-parole du Dalaï-Lama qui a eu déjà un bel écho au delà de la Ville Rose (jusqu'au 21 mai).

Le quai des Savoirs démarre tranquillement

Enfin, le petit dernier des lieux culturels toulousains, le Quai des Savoirs qui a ouvert en février dernier juste à côté du Muséum. La science a fait venir 54.000 personnes en onze mois, faisant de l'ancienne faculté des Sciences le 8ème lieu culturel toulousain le plus visité en 2016.