Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les musiques amplifiées de nouveau autorisées dans les rues de La Rochelle

dimanche 10 juin 2018 à 5:44 Par Julien Fleury, France Bleu La Rochelle

L'an dernier, les policiers municipaux avaient reçu pour mission de faire la chasse aux "amplis" sur le vieux port, au nom de la lutte contre le bruit. La décision avait provoqué un tollé chez les artistes de rue. La mairie en a tenu compte: les musiques amplifiées sont désormais autorisées.

Concert estivale dans les rues de La Rochelle
Concert estivale dans les rues de La Rochelle © Maxppp - Pascal Couillaud

La Rochelle, France

Le 17 février 2017, la soirée est agréable, et le chanteur rochelais Julien Sordetto sort sa guitare et son ampli, pour s'installer face aux terrasses du Vieux port pour un petit concert improvisé: "J'ai pris ma guitare et mon petit ampli de 15 ou 20 watt. Les gens en terrasse appréciaient, mais la police municipale est venue me demander d'arrêter, car ce n'était plus toléré."

C'est en effet l'une des missions de la brigade de nuit de la police municipale, nouvellement créée: faire respecter l'arrêté municipal de 2008 sur le bruit, qui interdit les musiques amplifiées dans les rues rochelaises. Pour Julien Sordetto, cela veut dire arrêter de jouer: "J'ai besoin de m'amplifier pour faire des boucles de guitare, des effets. Et puis je chante très doucement, poursuit l'artiste rochelais, j'ai une petite voix... et si je l'amplifie un peu, c'est mieux pour que je passe au-dessus de la guitare."

Rien à voir donc avec la volonté d'avoir un gros volume. Julien Sordetto poste sa mésaventure sur Facebook. Un message qui pour le coup, fait beaucoup de bruit.

Les spectateurs se mobilisent, le maire Jean-François Fountaine se fend d'un commentaire favorable aux artistes, mais le maire reste inflexible sur les amplis, malgré une petite manifestation courant mars dans les rues rochelaises. Avec un résultat concret selon Julien Sordetto: "L'été dernier, c'était tristounet à La Rochelle, il n'y avait plus beaucoup d'artistes de rue, à part un ou deux groupes de danseurs!"

Voilà ce qui a sans doute poussé la mairie à changer de pied pour cette année: les musiques amplifiées sont de nouveau autorisés. Car ce n'était pas vraiment le problème, reconnaît le maire Jean-François Fountaine: "Certains instruments non amplifiés font plus de bruit que des guitares électriques." Du coup, l'arrêté municipal de 2008 sur le bruit a été corrigé. Désormais ce qui compte, "c'est d'avoir un bruit raisonnable" tranche le maire, qui assure: "les artistes de rue, et les artistes en général, font partie de la vie de La Rochelle."

Les spectacles de rue autorisés partout, toute l'année

Autre nouveauté introduite depuis le 1er juin par le nouvel arrêté sur le bruit: les artistes peuvent s'installer où ils veulent, toute l'année, sans autorisation préalable. Avec seulement deux contraintes: ne pas rester au même endroit plus de trois soirs de suite, pour ne pas privatiser l'espace. Et assurer un quart-d'heure de pause toutes les heures de représentation ou de concert, histoire de préserver la sérénité des riverains.

Des changements qui ravissent Julien Sordetto: "Depuis mon incident, il y a un an, j'ai eu peur, et je n'ai pas pris le risque de prendre ma guitare et mon ampli, par peur d'avoir une amende et de me faire confisquer le matériel. Maintenant que c'est autorisé, j'ai hâte de le faire!" Julien Sordetto très attaché à ces concerts de rue face à un public composé de touristes: "C'est là qu'on se fait connaître, là où on touche le plus de monde! Il y a des gens qui me suivent à Lille, depuis qu'ils m'ont rencontré à La Rochelle alors qu'ils étaient en vacances."