Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les parents en colère contre la hausse des tarifs du conservatoire à Nîmes

mercredi 16 mai 2018 à 18:01 Par Leila Mechaouri, France Bleu Gard Lozère

Les parents d'élèves ont manifesté à Nîmes ce mercredi contre la mise en place de nouveaux tarifs au conservatoire.

L'inscription au conservatoire coûtera parfois dix fois plus cher aux familles.
L'inscription au conservatoire coûtera parfois dix fois plus cher aux familles. © Radio France - Leïla Méchaouri

Nîmes, France

Une soixantaine de personnes se sont rassemblées devant la cathédrale de Nîmes mercredi 16 mai. Les manifestants protestent contre la nouvelle grille tarifaire du conservatoire de la ville.  

En cause, la mise en place du Pass Famille qui va multiplier par dix les frais d'inscription de certaines familles (en fonction des revenus). 

"Par exemple, c'était gratuit pour les familles non imposables. Aujourd'hui, ce n'est plus le cas", explique Serge Dumont, le président de l'Association des parents d'élèves du conservatoire. Désormais les tarifs iront de 33 euros à 400 euros. "Ils ne sont plus dégressifs en fonction du nombre d'enfants et pour les non Nîmois, ils sont assez prohibitifs", poursuit Serge Dumont. 

De 200 euros à 1900 euros

Prohibitif, c'est le cas pour Laure qui habite à Sauzet. Trois de ses enfants vont au conservatoire. Jusqu'à aujourd'hui, cela coûtait 200 euros par an pour les trois. Avec les nouveaux tarifs, ce sera plus de 1900 euros. 

"Ce ne sera clairement pas finançable pour nous", regrette la mère de famille. Comme d'autres parents, elle envisage d'inscrire ses enfants dans un nouveau conservatoire, en l’occurrence celui d'Alès.