Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les parfums de Grasse officiellement inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO

mercredi 28 novembre 2018 à 14:41 - Mis à jour le mercredi 28 novembre 2018 à 19:13 Par Fabien Fourel, Marion Chantreau et Martin Delacoux, France Bleu Azur et France Bleu

La réponse du comité réuni sur l’île Maurice est tombée en début d'après-midi ce mercredi. Les savoir-faire grassois sont officiellement inscrits au patrimoine mondial de l'humanité.

Grasse capitale mondiale du parfum
Grasse capitale mondiale du parfum © Maxppp - Patrice Lapoirie

Grasse, France

Le point final et victorieux de dix ans de procédures pour obtenir l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité à l'UNESCO des parfums grassois. Ce mercredi en début d'après-midi la nouvelle est tombée de l’île Maurice où les experts du comité de l'UNESCO se réunissaient. 

Les savoir-faire liés au parfum de Grasse (Alpes-Maritimes) ont été inscrits sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l'Humanité par un comité spécialisé de l'Unesco réuni à Port-Louis, capitale de l’île Maurice.  Ces savoir-faire recouvrent trois aspects différents, détaille l'Unesco dans un communiqué : "La culture de la plante à parfum, la connaissance des matières premières et leur transformation et l'art de composer le parfum". Cette inscription a été largement saluée sur les réseaux sociaux, notamment par Jérôme Viaud, maire de Grasse.

Dix ans de procédure et une accélération du dossier ces trois dernières années 

L'association Patrimoine vivant du Pays de Grasse, porteuse du projet, avait présenté le dossier de candidature "Les savoir-faire liés aux parfums en Pays de Grasse : la culture des plantes à parfum, la connaissance des matières premières et l'art de composer le parfum" en octobre 2013. Il avait été déposé le 31 mars 2015 entre les mains de l'Unesco.

Porter cette candidature a permis de resserrer les liens entre les professionnels du parfum selon Olivier Maure, expert dans les matières naturelles et membre de l'association du Patrimoine vivant du Pays de Grasse. "On s'est rendu compte qu'on voyageait dans le monde entier mais qu'on ne connaissait pas certains de nos producteurs qui sont pourtant juste à côté, explique Olivier Maure. C'est _un label qui nous rend responsable_. Nous devons continuer cette histoire de belle manière avec les outils d'aujourd'hui."  

Le maire de Grasse, Jérôme Viaud, a ainsi réservé des terrains pour que de jeunes producteurs s'installent. "Nous allons réintroduire 70 hectares de plantes à parfum pour que le Pays de Grasse accueille de nouveau la rose centifolia, le jasmin, la tubéreuse, toutes ces plantes qui font la fierté de la ville de Grasse."