Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les pèlerins sont arrivés dans les rues du Puy-en-Velay

jeudi 19 avril 2018 à 19:19 Par Martin Bartoletti, France Bleu Pays d'Auvergne et France Bleu Saint-Étienne Loire

Le Puy-en-Velay et sa cité épiscopale sont un lieu de passage obligé sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Les pèlerins sont déjà au rendez-vous même si la saison commence timidement selon certains commerçants.

Linda est venue du Québec pour se lancer sur le chemin de Compostelle. Elle se repose sur les marches de la cathédrale du Puy-en-Velay avant de se lancer dans l'aventure
Linda est venue du Québec pour se lancer sur le chemin de Compostelle. Elle se repose sur les marches de la cathédrale du Puy-en-Velay avant de se lancer dans l'aventure © Radio France - Martin Bartoletti

Le Puy-en-Velay, France

Pour le moment la place du Four, la rue du Cardinal de Polignac et le Mont-Anis restent calme. Les rues pavées aux pieds de la cathédrale du Puy ne sont pas encore prises d'assaut. Linda, vient du Québec, un peu perdue, elle est se laisse guider par les panneaux d'affichage. "Je réalise un rêve, je veux aller jusqu'à Saint-Jean-Pied-de-Port". Elle a mis plusieurs mois à organiser ce voyage mais maintenant elle savoure. "Les dernières semaines, je faisais de l’insomnie. Je me réveillais, j'étais raide. L’angoisse de l'inconnue sans doute. Depuis que je suis ici tout est tombé, je suis contente".

Une ville majestueuse

Linda cherche absolument à trouver l'entrée monumentale de la cathédrale. La vue depuis le haut des marches l'a guidée durant toute sa préparation. Une fois l'escalier monté, elle éclate de joie. Côté sud de l'édifice cette fois, Pierre reprend des forces. Ce jeune homme de 22 ans est parti de Givry en Bourgogne et ira jusqu'au bout en Galice. "La ville a un côté majestueux avec sa cathédrale perchée et sa vierge sur la montagne. C'est très fort !", s'étonne ce kinésithérapeute. 

Le pèlerin évolue

"Le profil du pèlerin change au fil des ans" explique Gilberte. Cette retraitée est hospitalière au gîte des pèlerins de Saint-Jacques. Elle voit passer beaucoup de marcheurs et "depuis quelques temps on compte environ 40% de jeune", explique-t-elle. "On a tendance à penser que le chemin est réservé au retraité" précise celle qui l'a parcouru plusieurs fois. Le gîte n'affiche pas tout à fait complet ces derniers temps, mais les réservations restent nombreuses.

Une saison qui se lance doucement

Pour beaucoup de pèlerins, c'est la bonne époque pour se lancer dans l'aventure. Il fait moins chaud qu'en été et les établissements pour dormir ne sont pas pleins. L'activité a été calme au mois de mars. "Plus calme que les années précédentes" selon Gilles Chalaye, le responsable de la boutique installée au cœur de la cathédrale. "Avec les fêtes de Pâques et le beau temps les pèlerins sont arrivés. On sent qu'il veulent en découdre avec le chemin".