Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Les premières truffes d'été sont sur le marché de Sainte-Alvère

-
Par , France Bleu, France Bleu Périgord

Le marché de la truffe blanche s'est ouvert, ce matin de 10 heures à midi, sur la place de Sainte-Alvère. 3,2 kg ont été vendus en ce premier lundi. Un début de saison timide, mais elle devrait se poursuivre en juillet.

Les clients sont venus sur le marché à 10 heures pour acheter les premières truffes d'été à Sainte Alvère.
Les clients sont venus sur le marché à 10 heures pour acheter les premières truffes d'été à Sainte Alvère. © Radio France - Léa Guedj

Sainte-Alvère, France

Les ventes commencent "doucement" sur la place du marché de Sainte-Alvère, mais "ça promet", annonce Marie-France, commissaire principale. Quatre vendeurs ont installé leur stand ce lundi matin. En 45 minutes, 2 kg de truffe d'été, tuber aestivum, ont trouvé preneur, vendus entre 60 et 100 euros le kilo.

Entre 60 et 120 euros le kilo

"Les truffes ont été contrôlées, elles ne sont pas encore toutes matures, constate Marie-France, mais ça devrait être bon d'ici 10 à 15 jours." Patience, donc... Mais le parfum de noisette et l'odeur de la terre réjouit déjà les narines, et bientôt les papilles de Jean-Louis. Fin gourmet, il achète 300 g de cette saveur périgourdine pour 30 euros. De quoi "agrémenter les omelettes, les sauces, un plat de pâtes ou de risotto", se régale déjà le Limeuillois.

La tuber aestivum s'est vendue entre 60 et 120 euros de kilo en ce début de saison. - Radio France
La tuber aestivum s'est vendue entre 60 et 120 euros de kilo en ce début de saison. © Radio France - Léa Guedj

"Crue, râpé, en sauce...", la truffe blanche "ne se garde pas", mais elle peut parfumer des plats ou être "servie à l'apéritif", détaille Jacques qui en récolte depuis 10 ans. Certaines de ses truffes sont "grisâtres, signe de qualité", note Pierre, un des contrôleurs. Bien moins chère et prisée que sa cousine noire, la truffe d'été est cependant parfois vendue "à 300 ou 400 euros sur des marchés qui ne sont pas contrôlés", met en garde la commissaire principale.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu