Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les premiers exemplaires des jeux à gratter pour le patrimoine dévoilés en Béarn

vendredi 1 juin 2018 à 16:06 Par Axelle Labbé, France Bleu Béarn

La PDG de la Française des jeux a présenté pour la première fois ce vendredi les jeux de grattage qui seront vendus au profit du patrimoine. Une première qui a eu lieu en Béarn, au café de l'Europe à Lescar.

Stéphane Pallez, la PDG de la Française des Jeux et Philippe Coy, président de la confédération des buralistes
Stéphane Pallez, la PDG de la Française des Jeux et Philippe Coy, président de la confédération des buralistes © Radio France - Axelle Labbé

Lescar, France

La présentation officielle a eu lieu jeudi soir à l'Elysée, en présence d'Emmanuel Macron, mais seuls les invités du président avaient eu le droit de les apercevoir. La présidente-directrice-générale de la Française des jeux, Stéphane Pallez, et Philippe Coy, président de la confédération des buralistes et patron du café de l'Europe à Lescar, ont apporté ce vendredi en Béarn les premiers spécimen des jeux à gratter qui financeront le "loto patrimoine"

Ce sont de grands tickets à gratter, fabriqués aux Etats-Unis, de 15 cm sur 20, représentant 16 des 18 monuments jugés prioritaires en métropole, et l'outre-mer. Ils seront vendus 15 euros. Entre le loto "spécial patrimoine" tiré à la veille des journées du patrimoine, en septembre, et ces tickets à gratter qui seront disponibles pendant 4 à 6 mois, la FDJ espère verser 15 à 20 millions à la mission de restauration pilotée par Stéphane Bern. 

Quatre sites en Béarn, un en Bigorre

Pour mémoire, quatre sites ont été sélectionnés en Béarn : le chemin de croix de Lestelle-Betharram, l'arsenal de Navarrenx, l'Hôtel de France et d'Angleterre à Salies de Béarn, et le château Saint-Pé, toujours à Salies. Un aussi en Bigorre : l'église Saint-Calixte à Cazaux-Fréchet-Anéran-Camors.  

Stéphane Pallez, la présidente directrice générale de la FDJ a donc présenté trois exemplaires de ces tickets vendredi à Lescar. Elle espère qu'ils trouveront leur public : "nous espérons attirer de nouveaux joueurs, le patrimoine est une cause partagée par tous les français. C'est une cause dans laquelle les gens se retrouvent en terme d'enracinement, d'attachement à leur histoire, d'entrepreneuriat. Ce sont les projets d'une vie, les gens créent des associations locales, des maires de petites communes ont ces projets à cœur, c'est une cause dans laquelle on va retrouver des gens extrêmement différents. Ce qui est important pour eux c'est que ces projets les concernent directement, et concernent des projets et des monuments près de chez eux".

Au total, 270 projets ont été sélectionnes, dont 18 sites jugés prioritaires, un par région, qui recevront jusqu'à 1 million d'euros. 

Sur chaque jeu à gratter, 1,52 euros seront reversés à la fondation du patrimoine - Radio France
Sur chaque jeu à gratter, 1,52 euros seront reversés à la fondation du patrimoine © Radio France - Axelle Labbé

18 sites prioritaires

En Nouvelle Aquitaine, c'est la maison de Pierre Loti à Rochefort qui a été retenue parmi les 18 sites prioritaires, mais ces chantiers ne devraient pas manger tous les gains : la fondation du patrimoine a prévu de leur attribuer un peu plus de 6 millions d'euros au total. Or, la Française des jeux espère  récolter 15 à 20 millions d'euros grâce au loto, qui sera tiré le 14 septembre, et doté d'une cagnotte de 13 millions d'euros, et le jeu à gratter avec un jackpot à près d'1,5 million d'euros, le plus important jamais proposé par la FDJ pour un jeu de grattage. 

Tout dépendra donc du nombre de joueurs, plus il y en aura, plus le fonds baptisé "patrimoine en péril" sera abondé, et plus il pourra financer de projets. Les premières subventions devraient arriver avant la fin de l'année. Et s'il n'y a pas assez de sous, et bien il faudra attendre l'année prochaine. Deux autres tirages sont prévus en 2019 et 2020. 

  - Visactu
© Visactu

► À écouter aussi : Jean Marie Berchon, maire de Lestelle-Bétharram, faisait partie des invités de l'Elysée jeudi soir. Il était notre invité ce vendredi.