Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les premiers pavés de la mémoire en Alsace

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Pour la première fois, des pavés mémoriels sont posés en Alsace en souvenir des victimes du nazisme.

Pour la première fois, des pavés mémoriels sont posés en Alsace en souvenir des victimes du nazisme.
Pour la première fois, des pavés mémoriels sont posés en Alsace en souvenir des victimes du nazisme. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boilliot

Muttersholtz, France

Pour la première fois, des pavés mémoriels (ou Stolpersteine en allemand) sont posés en Alsace en souvenir des Juifs alsaciens tués pendant la Seconde Guerre mondiale. Leur pose a commencé mardi 30 avril 2019 à Muttersholtz, devant le domicile de 27 habitants de la commune, assassinés par les nazis, à Auschwitz pour la plupart. 

On offre une sépulture à des gens qui jusque là n'en avaient pas

Ces pavés de mémoire sont bien plus qu'un symbole."On offre une sépulture à des gens qui jusque là n'en avaient pas. Ils n'ont pas de tombe, ils sont morts dans les camps, dans les conditions que tout le monde connaît. Ces pavés, c'est donc une façon de les réinstaller dans le village", explique Patrick Barbier, le maire de Muttersholtz.

Pour la première fois, des pavés mémoriels sont posés en Alsace en souvenir des victimes du nazisme. - Radio France
Pour la première fois, des pavés mémoriels sont posés en Alsace en souvenir des victimes du nazisme. © Radio France - Wyloën Munhoz-Boillot

Et c'est l'artiste berlinois, Gunther Demnig, qui est a eu l'idée de ces pavés. "J'ai commencé en 1992 à Cologne, en Allemagne, en mémoire des Roms déportés en mai 1944, car ce sont les premiers à avoir été déportés par les nazis. Mais dès le début, je me suis dit que je le ferai dans toute l'Europe et pour toutes les victimes de la barbarie nazie". L'artiste allemand a déjà posé 37.000 pavés de la mémoire dans 24 pays européens.

Après Muttersholtz, Gunther Demnig sera à Strasbourg le 1er mai pour poser les premières Stolpersteine de la ville.

Choix de la station

France Bleu