Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les réparateurs de vélos du Berry sont surchargés

-
Par , France Bleu Berry

Depuis le déconfinement, les réparateurs de vélos du Berry sont surchargés. L'aide financière de 50 euros proposée par l’État en est la principale explication.

Un réparateur de vélo pendant le déconfinement (illustration) © Radio France - Julien Fleury
Un réparateur de vélo pendant le déconfinement (illustration) © Radio France - Julien Fleury © Radio France

Mis en place à partir du 11 mai, le « Coup de pouce vélo » a rencontré un franc succès. Le chèque de 50 euros alloué à la réparation de vélos a déjà profité à plus de  400 000 personnes dans toute la France.

Pas de rendez-vous possible avant mi-septembre

Le Berry est lui aussi concerné. De nombreux habitants de l’Indre et du Cher se mis à chercher un réparateur pour remettre à neuf leur vélo. La raison principale de ce regain d’intérêt est la mise en place d’une aide de 50 euros par l’État à la sortie du confinement pour toute réparation sur un vélo. « Il y aussi un attrait plus important qu’avant des berrichons pour le cyclisme. Avec le confinement, beaucoup d’entre eux sont restés inactifs. Ils avaient besoin de se rattraper », constate Patrice qui tient un magasin spécialisé dans le vélo au Poinçonnet. 

« Avec l’aide de l’Etat, on peut faire changer ses pneus et ses freins pour une vingtaine d’euros. Les tarifs sont attractifs, les gens en profitent »

Conséquence de cet afflux de clients, les cahiers des charges des réparateurs de vélos sont surchargés. Actuellement, il n’est pas possible d’avoir de rendez-vous dans le Berry avant mi-septembre. « Avec l’aide de l’Etat, on peut faire changer ses pneus et ses freins pour une vingtaine d’euros. Les tarifs sont attractifs, les gens en profitent », observe Samuel dans sa boutique au Blanc dans l’Indre.

La demande  en matière de réparation de vélos ne devrait pas baisser avant la fin de l'année. Le coup de pouce financier de l’État court jusqu'au 31 décembre 2020.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess