Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Les robes de cette Nordiste ont fait sensation à la 44e cérémonie des César

vendredi 1 mars 2019 à 3:01 Par Hélène Fromenty, France Bleu Nord et France Bleu

Les créations d'une jeune styliste de Carvin (Pas-de-Calais) ont été mise à l'honneur vendredi 22 février, lors de la cérémonie des César, à Paris. Plusieurs robes bleu canard portées sur scène, entre autres, par l'actrice Laurence Arné, lors d'un sketch avec Kad Merad. Un beau coup de pub !

Sarah Kosinski (ici chez elle, à Carvin) et sa robe de soirée confectionnée pour les César.
Sarah Kosinski (ici chez elle, à Carvin) et sa robe de soirée confectionnée pour les César. © Radio France - Hélène Fromenty

Carvin, France

Si vous avez regardé la cérémonie des César, vendredi dernier, vous avez sans doute vue cette belle et longue robe bleu canard portée par l'actrice Laurence Arné (La Ch'tite famille), lors d'un sketch avec Kad Merad. Et bien c'est Sarah Kosinski, une jeune créatrice originaire de Carvin, dans le bassin minier, qui a confectionné cette tenue, ou plutôt ces tenues, puisque pour les besoins du show, elle a dû fabriquer cinq robes en deux semaines seulement.

View this post on Instagram

Ça y est je peux le crier sur tous les toits : j’ai participé à la 44ème cérémonie des Césars 🎬 J’ai eu la chance, le privilège, l’honneur et surtout le plaisir d’habiller la sublime @laurencearne ✨ Merci Laurence pour ta confiance, tu es somptueuse dans cette robe, je suis si heureuse de t’avoir rencontrée 👗 Une aventure riche en émotions et en rencontres, une soirée inoubliable. Je suis tellement heureuse et reconnaissante d’avoir pu montrer mon savoir faire lors d’un événement si important. Merci Charlotte et Paulette pour m’avoir donné cette incroyable opportunité, j’espère que ce n’est que le début de notre collaboration 🙏🏼 Très heureuse également d’avoir habillé les actrices et acteur qui ont participé au sketch, vous avez été géniaux @chloerenaudchloerenaud @sarahtreillestefani 💋 Ce fut tellement intense, seulement sept jours pour réaliser six robes, j’ai dû dormir environ 10h sur la semaine, j’ai perdu 3kg, j’ai découvert une nouvelle couche de cernes sous mes cernes mais... I did it ! J’AI FAIT LES CÉSARS ! 😻 Merci à vous tous pour votre soutien! À très vite... 😉 @canalplus #charlottebetaillole #cesars #cesars2019 #ceremonie #goal #careergoal #dream #fashion #glamour #mode #fashiondesigner #gala #robedesoirée #gown #laurencearné #canalplus #opportunity #styliste #sarahkosinski #creatrice #emergingdesigner #silk #soie #luxe #hautecouture #ceremoniedescesars

A post shared by Sarah Kosinski - Créatrice (@sarahkosinskicreatrice) on

Dans la suite du sketch, l'actrice se rend compte que sa robe n'est pas unique du tout. Successivement, cinq figurants débarquent sur scène habillés exactement comme elle. Un scénario qui a fait beaucoup rire dans la salle et sur les réseaux sociaux.

Deux semaines marathon

C'est donc à Carvin, dans l'atelier de Sarah Kosinski, 22 ans seulement, que ces robes ont vu le jour. Cette créatrice fabrique des robes de soirée à son compte depuis moins d'un an. C'est la costumière des Césars qui a repéré ses créations sur Instagram, et qui lui a demandé cinq tenues identiques pour la cérémonie.  

Le problème c'est que Sarah ne fait que du sur-mesure, et n'a donc pas de robe à proposer en cinq exemplaires. Mais l'opportunité est trop belle alors la jeune femme dit "oui" très vite. Et c'est parti pour un marathon.

La jeune créatrice a dû proposer plusieurs modèle avant d'en choisir un seul avec Laurence Arné.  - Radio France
La jeune créatrice a dû proposer plusieurs modèle avant d'en choisir un seul avec Laurence Arné. © Radio France - Hélène Fromenty

En seulement deux semaines, elle propose des croquis ; elle court chercher les tissus à Roubaix puis en Belgique ; elle confectionne les robes une par une ; elle descend à Paris pour les retouches ; et enfin après mal de nuits blanches, Sarah suit la cérémonie vendredi depuis les coulisses de la salle Pleyel.

"Je n'y croyais pas, raconte-t-elle. Je me suis dis "attends, ce sont tes robes à la télé ? Réveille-toi, tu l'as fait, tu l'as fait". C'était complètement surréaliste, mais super en même temps !"

Commandes en France et aux Canada

En tous, ce sont donc 1, 65 million de spectateurs qui ont vu les robes de Sarah sur leur petit écran. Un beau coup de pub pour la jeune femme et surtout une belle récompense pour elle qui a faillit abandonner la couture. 

Car Sarah a toujours aimé les vêtements ; elle a su dessiner avant d'écrire ; mais elle le dit elle-même "la mode est un univers impitoyable". Après son bac arts appliqué à Roubaix, et son BTS métiers de la mode à Tourcoing, la jeune femme enchaîne les mauvaises expériences et envisage de se reconvertir. 

Jusqu'à ce concours de créateurs pour les miss France qu'elle remporte, avec une robe régionale pour miss Champagne-Ardenne. Remontée à bloc, elle lance sa micro-entreprise, dans son salon, au printemps dernier. 

Neuf mois plus tard, Sarah n'en vit pas encore, mais commence à se faire connaitre en France et même un peu au Canada, car elle a récemment participé à la fashion week de Vancouver. Et puis grâce aux Césars, son carnet de commandes continue à se remplir, elle a déjà reçu pas mal de coup de fil de nouvelles clientes.

D'ailleurs, très bientôt, elle va s'installer dans un local dans le centre-ville de Carvin. La clientèle pourra donc venir voir directement ses créations sur place.