Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salles de spectacle de Dordogne dans la tourmente à cause de la crise sanitaire

-
Par , France Bleu Périgord

La ministre de la Culture Roselyne Bachelot reçoit ce mercredi 19 août les représentants du spectacle vivant. En Dordogne, comme ailleurs, cette activité a été touchée de plein fouet par la crise sanitaire. De nombreuses salles de spectacle se retrouvent en difficulté.

Les salles de spectacle de Dordogne n'ont toujours pas retrouvé leur activité normale, à cause de la crise sanitaire. Certaines n'ont même pas pu rouvrir. Photo d'illustration
Les salles de spectacle de Dordogne n'ont toujours pas retrouvé leur activité normale, à cause de la crise sanitaire. Certaines n'ont même pas pu rouvrir. Photo d'illustration © Radio France - Melvin Turpin

Ils ont été touchés de plein fouet par la crise sanitaire. Les représentants du spectacle vivant sont reçus par la ministre de la Culture Roselyne Bachelot à partir de ce mercredi 19 août. En Dordogne, les salles de spectacle n'ont toujours pas retrouvé leur activité normale, et certaines n'ont même pas pu rouvrir du tout.

Des salles de spectacle dans le rouge

La salle du Palio, à Boulazac, doit par exemple mettre en place un lourd dispositif sanitaire pour le concert de Patrick Bruel prévu le 30 septembre prochain. Masques obligatoires, gel hydroalcoolique à disposition dans la salle, sièges laissés vides entre chaque groupe de personnes... Un protocole nécessaire, mais qui n'est pas sans conséquence pour la salle de spectacle. "Il va falloir plus de placeurs et de personne pour assurer la sécurité, ce qui engendre des dépenses supplémentaires", explique Jean-François Pinson, le directeur du Palio. "Et pour acheter vingt-six distributeurs de gel hydroalcoolique, j'ai un devis de 3 000 euros, sans compter le produit qu'il faut mettre dedans." L'économie de la salle risque donc d'être fragilisée par ces mesures d'accueil du public. "Ce qui est sûr, c'est que les résultats du Palio ne seront pas bénéficiaires", assure le directeur de la salle, qui dit tout de même rester optimiste pour la suite.

Certaines salles n'ont toujours pas pu rouvrir

Pour d'autres salles de spectacle, la situation est encore pire. Avec l'interdiction des spectacles intérieurs en "configuration debout", la salle Sans Réserve, à Périgueux, n'a toujours pas pu rouvrir. Depuis le mois de mars, elle a annulé ou reporté une vingtaine de concerts en intérieur. Dix-huit sont prévus d'octobre à décembre, mais le directeur de la salle, Guy Garcia, ne sait toujours pas s'ils pourront être maintenus. 

De nouvelles annulations pourraient mettre en péril la structure, financée à 65% par de l'argent public. "Les collectivités locales et l'Etat ont quasiment tous maintenus leurs financements, ce qui est très bien", explique Guy Garcia, "mais il nous reste à trouver comment combler les 35% restants. D'habitude, ces recettes sont liées en majorité à la billetterie et à la buvette." Si pour l'année 2020, il ne devrait pas y avoir de problème financier pour la salle de spectacle, cela s'annonce plus difficile pour 2021. "A mon avis, on va sentir les répercussions de cette crise pendant plusieurs années", lance le directeur de la salle Sans Réserve.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess