Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les touristes reviennent timidement dans les chambres d'hôte et gîtes creusois

-
Par , France Bleu Creuse

Les professionnels du tourisme creusois attendent avec impatience la fin de la limite des 100 kilomètres, mardi 2 juin. Les réservations, en berne pendant le confinement et le déconfinement, commencent à repartir.

Anneke et Bart Bruurs sont propriétaires du "Domaine Les Filloux" à Saint-Dizier-Masbaraud
Anneke et Bart Bruurs sont propriétaires du "Domaine Les Filloux" à Saint-Dizier-Masbaraud - Domaine Les Filloux

Ces dernières semaines, Anneke Bruurs recevait beaucoup d’appels de clients qui annulaient leur séjour. Mais depuis l'annonce de la fin de la limite des 100 kilomètres la semaine dernière, le téléphone apporte davantage de bonnes nouvelles à cette propriétaire de chambres d'hôtes et d'un camping à Saint-Dizier-Masbaraud : "Nous avons reçu de nouvelles réservations, on pense que ça va se développer pendant l'été, on est positifs !"

Elle espère également pouvoir accueillir des touristes étrangers à partir de la mi-juin, date à laquelle le premier ministre Edouard Philippe s'est dit "favorable" à une réouverture des frontières intérieures de l'Europe.

A Mainsat, Anne Vantenat s'apprête à recevoir ses premiers clients de l'année le week-end prochain, dans son village de gîtes, L'étang des portes : "C'est un petit groupe de dix personnes. D'habitude, on commence la saison en avril !"

"C'est encore assez calme"

Malgré la perte de 20 000 euros cette année en raison de l'épidémie de Covid-19, Anne Ventenat aussi se dit "optimiste". Le mardi 2 juin, jour de la deuxième phase du déconfinement, marque pour elle le début d'une "renaissance économique". "C'est encore assez calme, mais je pense que ça va se décanter au mois de juin."

Des habitués ont confirmé leur séjour dans ses gîtes en juillet. En revanche, d'autres lui ont expliqué qu'ils ne pouvaient pas encore se prononcer, puisque leurs congés d'été n'ont pas encore été validés.

Ces deux propriétaires misent beaucoup sur l'attrait des Français pour les grands espaces cet été. La Creuse est susceptible d'attirer, selon elles, les vacanciers qui recherchent le calme. "Ici, il y a de la place, on se sent même un peu seuls sans touristes", sourit Anneke Bruurs. Elle a tout de même prévu de limiter le nombre d'emplacements de camping pour que chacun ait ses propres sanitaires. Anne Ventenat rappellera les consignes de prudence, d'hygiène et de distanciation à ses clients et compte sur le bon-sens de chacun : "Je ne vais pas faire de croix au sol sur la pelouse par exemple. On ouvre un gîte, pas un hôpital !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu