Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture - Loisirs

Les travaux de rénovation de l'église de Capbis vont pouvoir commencer

-
Par , France Bleu Béarn

Depuis deux ans, un fonds de dotation lancé par sept habitants dont le maire délégué du village récolte de l'argent pour financer les travaux. Les entreprises qui souhaitent restaurer le clocher et le toit ont jusqu'au 19 avril pour leur remettre une offre.

Le clocher et le toit de l'église seront les premiers à être rénovés.
Le clocher et le toit de l'église seront les premiers à être rénovés. © Radio France - Manon Claverie

Capbis, Bruges-Capbis-Mifaget, France

"Il y a tout à refaire". Le maire délégué de Capbis, Michel Ithurbide, fait l'inventaire : étanchéifier les fondations, remplacer les enduits, crépis,  boiseries, refaire l'électricité... L'église Notre Dame de l'Assomption, au coeur du petit village de Capbis, a "souffert de l'outrage du temps", comme le dit la présidente du fonds de dotation Pierrette Mazza-Capdevielle. Et pour cause : elle date de 1127. 

Pierrette Mazza-Capdevielle a grandi en face de l'église, "dans l'ombre de son clocher".

L'avis de marché public pour la rénovation du toit et du clocher vient d'être publié et les entreprises candidates au chantier ont jusqu'au 19 avril pour y répondre.

Bientôt un tiers du budget atteint

Depuis deux ans, ils organisent des lotos, spectacles, marchés et ventes de vin et de champagne pour récolter de l'argent. "L'essentiel de nos ressources vient des dons de particuliers, explique le trésorier du fonds Gérard Rouillon. Maintenant nous visons les entreprises car elles ont des moyens supérieurs et peuvent nous permettre de toucher une cible plus large". Il rappelle que les dons sont déductibles des impôts à hauteur de 66% pour les particuliers et 60% avec possibilité de contreparties pour les entreprises. 

La priorité : étanchéifier le bâtiment. - Radio France
La priorité : étanchéifier le bâtiment. © Radio France - Manon Claverie

Les Capbisois sont optimistes. Ils devraient atteindre 90 000 euros de dons d'ici la fin de l'année, soit un tiers du budget total estimé, et bénéficient d'un soutien de poids : l'arbitre international de rugby Jérôme Garcès, originaire d'Arudy, qui habite maintenant à Aste-Béon, "de l'autre côté de la montagne", parraine le projet. 

Donner plus de vie au village

Il raconte : "Quand Michel (Ithurbide) m'a téléphoné en août dernier, j'ai pris ma voiture et je suis venu voir l'église. J'y ai rencontré des gens passionnés et intéressants. Ce projet a du sens car il touche le territoire. Permettre cette restauration va donner un peu plus de vie au village (de 85 habitants), ce qui est important aujourd'hui."

Jérôme Garcès, Pierrette Mazza-Capdevielle, Gérard Rouillon et Michel Ithurbide - Radio France
Jérôme Garcès, Pierrette Mazza-Capdevielle, Gérard Rouillon et Michel Ithurbide © Radio France - Manon Claverie

Pour faire un don, écrivez à restaurationeglisecapbis@gmail.com 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu