Culture – Loisirs

A Limoges, les étudiants chinois se préparent à fêter le Nouvel an

Par Solène De Larquier, France Bleu Limousin vendredi 27 janvier 2017 à 10:51

Des étudiantes chinoises préparent des raviolis pour le Nouvel an chinois.
Des étudiantes chinoises préparent des raviolis pour le Nouvel an chinois. © Radio France - Solène de Larquier

Le Nouvel an chinois aura lieu samedi 28 janvier. C'est l'occasion pour la communauté chinoise de Limoges de se réunir autour de cet événement symbolique. Parmi eux, certains étudiants s'activent depuis plusieurs jours pour préparer le moment le plus important du calendrier lunaire.

Ils sont plus d'une centaine d'étudiants chinois à l'Université de Limoges. La plupart d'entre eux a choisi de suivre l'intégralité de leur cursus supérieur dans le Limousin et quelques dizaines sont là pour quelques mois. Sixia Liu et Ximeng Zheng sont tous les deux en doctorat à l'Université de Limoges. Ils habitent dans le Limousin depuis sept ans et s'organisent toujours pour fêter le Nouvel an chinois, une fête très symbolique comme l'explique Sixia Liu :

"Le Nouvel an du calendrier lunaire est l'événement le plus important de l'année en Chine, c'est comme Noël dans les pays occidentaux."

Cette année, ils passeront la soirée avec une quinzaine d'amis. Au programme des découpes des fleurs en papier, un concours de calligraphie chinoise et la confection de banderoles de papier rouge sur lesquelles sont inscrits des vœux pour l'année à venir. Ces banderoles viendront ensuite orner l'encadrure des portes. Plusieurs jeux ressemblant au poker seront également de la partie avec le traditionnel alcool de riz et la bière chinoise.

L'événement majeur de cette fête reste avant tout le repas. Sixia Liu a remarqué avec plaisir que la plupart des supermarchés français consacraient des rayons entiers à la fête même si tous les produits ne sont pas forcément chinois comme les fameuses nems en réalité vietnamiennes. D'autres produits typiques sont au contraire difficiles à trouver comme les deux doctorants le racontent en riant :

"Tous les Chinois cherchaient de la ciboulette chinoise et le seul magasin chinois, situé au nord de Limoges, n'en reçoit que rarement. Ça nous a pris un mois pour en avoir !"

Les raviolis sont la grande spécialité de la soirée. C'est ce que préparent Wu Wei, Han Chen et Xinru Li dans la cité universitaire de la Borie. Elles ont choisi de les faire à base de bœuf, poireau, chou chinois, gingembre et divers épices.

Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par  Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. - Radio France
Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. © Radio France - Solène de Larquier
Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par  Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. - Radio France
Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. © Radio France - Solène de Larquier

C'est le premier Nouvel an loin de chez elles pour Han Chen et Xinru Li mais Wu Wei était déjà à Limoges l'an dernier. Cette dernière a décidé de faire comme il y a un an et d'inviter des amis internationaux et français pour venir manger les raviolis et regarder le traditionnel gala télévisé, une émission très célèbre dans le pays qui existe depuis 1983.

"Le Nouvel an chinois est avant tout une fête familiale. C'est un grand moment de réunion alors nous sommes contentes si nous pouvons partager notre culture."

Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par  Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. - Radio France
Confection de raviolis chinois à la Cité universitaire de la Borie par Wu Wei, Han Chen et Xinru Li. © Radio France - Solène de Larquier

Un Nouvel an chinois... mais pas seulement

Le Nouvel an chinois n'est pas célébré qu'en Chine. Si la plupart des pays asiatiques ont leur propre célébration, certains pays partagent cette date avec la Chine comme à Taïwan d'où vient Liu Chia-Dsin. La jeune étudiante, arrivée à l'université de Limoges en septembre dernier, explique que le chinois fait partie des langues officielles du pays. Cette péninsule indépendante comporte également une grande communauté chinoise.

Pour la fête, Liu Chia-Hsin préparera des mets taïwanais traditionnels avec des amies. Elle regrette seulement de ne pas avoir trouvé en France un exemplaire du Mah-jong, un jeu de société d'origine chinoise très populaire qui se joue à quatre avec des jetons décorés.