Culture – Loisirs

Lodève affiche les portraits de ses habitants en grand format sur ses façades

Par Marie Ciavatti, France Bleu Hérault et France Bleu samedi 28 janvier 2017 à 6:00

193 portraits affichés dans la ville
193 portraits affichés dans la ville © Radio France - Marie Ciavatti

À Lodève, les façades d'immeubles se transforment en galerie de portraits. C'est en cours d'installation. Un groupe de bénévoles affiche 193 visages d'habitants pour montrer "ceux qui vivent ici", sur le modèle de l'artiste de street-art JR.

Ce sont des affiches d'1,30 m par 90, placardées sur les façades du centre ville. Des portraits en noir et blanc d'habitants, vieux, jeunes, souriants ou songeurs. Depuis mercredi, un petit groupe transforme les façades et les palissades en galeries photos de plein air.

L'initiative s'inspire du travail de l'artiste français de street-art JR, qui expose aux quatre coins du monde. Il y a un an, deux amies ont lancé l'idée de rallier le projet, à la sauce locale : "Lodève Inside Out", pour reprendre la terminologie de l'artiste : le Inside Out Project.

Leur idée : donner un visage, des visages à leur ville. Montrer sa diversité, son énergie.

  - Radio France
© Radio France - Marie Ciavatti

"Les gens sont beaux, vivants, souriants."

Alors elles ont passé le mot, monté une équipe d'une quinzaine de personnes. Au départ des ateliers photographiques, puis il a fallu définir le cadre des photos, l'esthétique. Ils ont construit un photomaton mobile qu'ils ont promené pendant des semaines à travers la ville pour des séances de shooting au collège, au lycée, dans les associations, au marché du samedi.

Ils visaient une cinquantaine de portraits, ils en affichent aujourd'hui 193.

"Il fallait montrer ce qui fait une ville". Marie-Laure Genton, initiatrice du projet

Le nom du projet, "Pas de ville sans visages". Une exposition ouverte aux quatre vents. "L'idée c'est qu'on va vers les gens, explique Sabine, bénévole. Cette exposition représente la diversité de Lodève. Ce n'est pas une beauté d'artifice (...) Là où il y a des façades avec des volets fermés, on met des portraits entre les fenêtres."

""Ils sont authentiques, une beauté au plus proche de l'humain". Sabine, bénévole

Collage en cours au bord de la Lergue - Radio France
Collage en cours au bord de la Lergue © Radio France - Marie Ciavatti

"Pour une fois, ce ne sont pas les politiques qui s'affichent dans la ville, ce sont des inconnus." Anne Petitfils, photographe

Un an de travail

Pour recruter, contacter JR et obtenir son accord, avoir les autorisations d'affichages de la mairie, des particuliers. Au moment du collage "l'émotion est forte", souffle Anne, la photographe. Elle voit pour la première fois en grand format ces visages qu'elle a photographiés. De beaux visages. "Il y a de la fierté dans le regard", dit ce colleur d'affiche bénévole, qui lisse avec soin le portrait d'un collégien.

Reportage aux côtés de ces colleurs de portraits.

"Il a l'air d'être très fier d'être photographié et se dit "mon portrait va être affiché plein pot dans la ville" ". - Radio France
"Il a l'air d'être très fier d'être photographié et se dit "mon portrait va être affiché plein pot dans la ville" ". © Radio France - Marie Ciavatti

Pour découvrir cette galerie en plein air, une déambulation est organisée samedi matin à partir de 10h espace Lutéva suivi d'un apéritif à 11h30 au marché de la halle Dardé. Sinon ça se passe sur internet : une page Facebook "Lodève Inside Out" pour les infos pratiques.

Et sur la plateforme du photographe JR, "Inside Out Project". Le projet de Lodève, avec les portraits, doit être mis en ligne d'ici ce week-end.

"Des portraits entre les volets fermés" - Radio France
"Des portraits entre les volets fermés" © Radio France - Marie Ciavatti