Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loire-Atlantique : au moins 50 % de baisse de fréquentation dans les cinémas

-
Par , France Bleu Loire Océan

Même s'ils appliquent un protocole sanitaire strict, les cinémas,qu'ils soient privés ou associatifs, ont du mal à faire revenir les spectateurs depuis leur réouverture cet été. La plupart des salles obscures affichent une baisse de fréquentation d'au moins 50 % par rapport à 2019.

Une seule spectatrice ce lundi au cinéma Saint-Michel de Pornic
Une seule spectatrice ce lundi au cinéma Saint-Michel de Pornic © Radio France - Anne Patinec

15 h lundi après-midi (21 septembre) au cinéma associatif Saint-Joseph de Pornic , alors que le générique de "Voir le jour" démarre, une seule spectatrice assiste à la séance dans la salle de 185 places aux fauteuils rouges. Une situation qui n'est  pas rare depuis la réouverture en juin. Certaines séances n'ont parfois pas eu lieu car il n'y a personne. _"Depuis la fin du confinement, on est à moins 50% de fréquentation par rapport aux chiffres de 2019" e_xplique Stéphane Juy, le secrétaire de l'association qui gère le cinéma.

Le protocole sanitaire est affiché en plusieurs endroits
Le protocole sanitaire est affiché en plusieurs endroits © Radio France - Anne Patinec

Les gens se terrent chez eux

A la caisse, derrière un plexiglas et masquée, Laure Trouillard est une des bénévoles de l'association. "C'est triste parce que j'aime ce cinéma et on a envie qu'il perdure" raconte la retraitée "les gens ont tendance à se terrer chez eux. C'est pas parce qu'on applique toutes les consignes de sécurité que cela rassure les gens". L'an dernier, 17 000 spectateurs ont fréquenté le cinéma. La structure ne reçoit pas d'aide de l'Etat car elle n'emploie pas de salariés et ne paie pas de TVA. Mais les charges continuent à courir avec notamment le loyer et les factures d'électricité à payer. Les bénévoles espèrent recevoir des aides financières des collectivités pour passer la crise. Ils souhaitent surtout que les spectateurs reviennent car des séances sont programmées tous les jours.

Plusieurs séances sont proposées tous les jours
Plusieurs séances sont proposées tous les jours © Radio France - Anne Patinec

La fréquentation repart au Pouliguen

Au cinéma Le Pax au Pouliguen, la baisse de fréquentation est également autour de 50%. Le directeur Philippe Arnéra veut malgré tout rester optimiste "le cinéma a survécu à l'arrivée de la télévision, à l'arrivée des DVD, des home-cinémas, des plateformes, je pense que la découverte d'une oeuvre en salle  perdurera". Le directeur de la salle de 230 places constate un frémissement ces derniers jours avec une fréquentation en hausse. La semaine dernière (à partir du 14 septembre) a même été meilleure que la même semaine en 2019.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess