Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Loiret : des portraits de grands-mères exposés en plein air pour rendre hommage aux femmes du territoire

-
Par , France Bleu Orléans, France Bleu

Pendant tout le mois de mars, vous pouvez apercevoir des portraits dessinés de grands-mères du Loiret avec la phrase "ma grand-mère m'a appris que..." complétée en-dessous par leur petite-fille. Le but est de leur rendre hommage mais aussi de parler de la transmission entre générations.

Au total 10 portraits sont affichés dans 18 communes du Loiret.
Au total 10 portraits sont affichés dans 18 communes du Loiret. - Virginie Brancotte

Vous les avez peut-être déjà aperçus en vous promenant dans certaines villes de la communauté de communes Berry-Loire-Puisaye, ces portraits de grands-mères dessinés sur des affiches et exposés sur des triptyques formés de panneaux reliés par trois dos à dos. C'est le résultat d'une exposition en plein air initiée par l'association loirétaine Les Mills, créée en 2020 à Pierrefitte-ès-Bois, près de Gien dans le Loiret. 

"Sorcières et magiciennes"

Le thème de cette campagne s'intitule "Sorcières et magiciennes", qui fait référence à la transmission entre femmes, à ces secrets transmis dans la famille qui perdurent encore aujourd'hui. "Le terme sorcière faisait peur aux hommes au XVIIe siècle mais c'est plutôt associé à un terme de puissance", explique Virginie Brancotte, journaliste, ethnologue et coordinatrice du projet. Elle a rencontré des petites-filles qui lui racontent leurs secrets de grand-mère. Une phrase est ensuite retranscrit sur les panneaux en commençant par "ma grand-mère m'a appris que...". On peut lire par exemple "Ma grand-mère m'a appris que la pluie c'est les larmes du ciel" sur l'un des portraits.

Exemple d'un des portraits que vous pourrez admirer.
Exemple d'un des portraits que vous pourrez admirer. - Virginie Brancotte

Hommage des petites-filles à leurs grands-mères

"Pour retrouver ces savoirs, liens ténus ou indissolubles tissés de femme en femme, nous demanderons à des femmes ou à des jeunes filles d’évoquer, le temps d’un entretien, les secrets de vie transmis par leur grand-mère", détaille Virgine Brancotte. Pour sélectionner les femmes ou les petites-filles qui ont participé à ces entretiens, la journaliste a choisi celles qui sont originaires de la région, "qui ont une relation forte avec le territoire de la communauté de communes", y est "née" ou y a "vécu". Il y a déjà un beau succès auprès du public qui admire ces panneaux constate Virginie Brancotte, "c'est beaucoup d'émotion, ça nous dépasse un peu des fois".

Après ces entretiens, c'est Juliette Derutin, dessinatrice diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-arts de Paris qui a conçu les portraits de ces grands-mères. Pour les accrocher, l'artiste plasticien Gauthier Andrieux-Cheradame, spécialisé dans le travail du bois, a confectionné lui-même les supports, un mélange de plusieurs matériaux comme le bois ou le métal et ces panneaux ont ensuite été éparpillés sur presque toutes les villes de la communauté de communes.

Les panneaux sont disposés dans l'espace public.
Les panneaux sont disposés dans l'espace public. - Virginie Brancotte
L'artiste plasticien Gauthier Andrieux-Cheradame, spécialisé dans le travail du bois, a conçu les panneaux.
L'artiste plasticien Gauthier Andrieux-Cheradame, spécialisé dans le travail du bois, a conçu les panneaux. - Virginie Brancotte

Un livre pour compiler les entretiens

Au total, 10 portraits sont affichés ce moi-ci, du 1er au 31 mars dans 18 communes du département, surtout sur la communauté de communes Berry-Loire-Puisaye. Une seconde série de 10 nouveaux portraits seront ensuite affichés en octobre, 10 autres l'année prochaine et enfin 10 derniers l'année suivante. Le but à terme pour Virginie Brancotte est de compiler tous les entretiens récoltés avec les petites-filles pour en faire un livre dans trois ans.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess