Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Loto du patrimoine : bingo pour le château de Bussy-Rabutin en Côte-d'Or

lundi 28 mai 2018 à 15:15 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Le château de Bussy-Rabutin (Côte-d'Or) fait partie des 18 sites prioritaires qui bénéficieront de la manne du futur loto du patrimoine mis en place par le gouvernement et à l'initiative de Stéphane Bern. Le gouvernement espère récolter de 15 à 20 millions d'euros.

Le château de Bussy-Rabutin en Côte-d'Or
Le château de Bussy-Rabutin en Côte-d'Or © Maxppp - Kiedrowski, R.

Dijon, France

Emmanuel Macron va officialiser ce jeudi 31 mai, la liste des 18 monuments emblématiques qui vont bénéficier en priorité du loto du patrimoine. Cette idée de financer des travaux de restauration par les jeux de hasard a été lancée par Stéphane Bern. Bingo en Côte-d'Or, le château de Bussy-Rabutin figure parmi les sites prioritaires retenus par le gouvernement sur une liste qui en comporte tout de même 270. Cela veut dire qu'on pourra bientôt découvrir cette belle demeure bourguignonne, sur les tickets à gratter qui seront mis en vente au prix de 15 euros à partir du 3 septembre prochain. Le château va aussi bénéficier d'un tirage spécial du loto qui sera organisé le 14 septembre.

Stéphane Bern - Maxppp
Stéphane Bern © Maxppp - Christophe Petit Tesson

On ne sait pas encore combien d'argent va rapporter ce loto puisque cela dépendra de la participation des Français, mais le gouvernement table sur une somme de 15 à 20 millions d'euros.  Cette somme qui sera affectée à un fonds spécifique baptisé « Patrimoine en péril ».

Les 18 sites prioritaires retenus  

C'est de la Maison de Pierre Loti, à Rochefort en Charente-Maritime que le Président de la République présentera ce nouveau dispositif. Elle fait partie de la liste. 

  • Le Fort-Cigogne, Fouesnant (Finistère) 
  • La Villa Viardot, Bougival (Yvelines)
  • Le Théâtre des Bleus de Bar, Bar-le-Duc (Meuse)
  • Le Château de Bussy-Rabutin, Bussy-le-Grand (Côte-d’Or)
Le Château de Bussy-Rabutin - Maxppp
Le Château de Bussy-Rabutin © Maxppp - Tardivon JC
  • L'aqueduc romain du Gier et pont-siphon de Beaunant, Chaponost et Sainte-Foy-lès-Lyon (Rhône)
  • Le pont d’Ondres, Thorame-Haute (Alpes-de-Haute-Provence)
  • Le couvent Saint-François, Pino (Haute-Corse)
  • La maison d’Aimé Césaire, Fort-de-France (Martinique)
  • L'ancien Hôtel-Dieu, Château-Thierry (Aisne)
  • La rotonde ferroviaire de Montabon, Montabon (Sarthe)
  • L’église Notre-Dame, La Celle-Guénand (Indre-et-Loire)
  • L'hôtel de Polignac, Condom (Gers)
  • Le château de Carneville, Carneville (Manche)
  • L'habitation Bisdary, Gourbeyre (Guadeloupe)
  • La maison du receveur des douanes, Saint-Laurent-du-Maroni (Guyane)
  • La maison Rouge, Saint-Louis (La Réunion)
  • L’usine sucrière de Soulou, M’Tsangamouji (Mayotte)

Comment s'est effectué ce choix ?   

Le président Emmanuel Macron s'en expliquera surement jeudi à Rochefort, mais la ministre de la culture a déjà confié à nos confrères du Figaro que le gouvernement voulait "un monument emblématique par région, à la fois en métropole et en outre mer". Ils ont aussi été choisis selon « un critère d’urgence, en fonction de leur état de péril et de la possibilité de commencer rapidement les travaux ».  

Il faut aussi savoir que le patrimoine voit sa cote d'amour augmenter régulièrement auprès des Français. Preuve en est, avec le succès des journées du patrimoine qui attirent chaque année 12 millions de personnes dans les différents sites ouverts pour l'occasion. Le gouvernement ne s'y est d'ailleurs pas trompé car le tirage spécial du Loto sera organisé la veille des prochaines Journées européennes du Patrimoine. 

Ce type de financement par les jeux de hasard n'est pas une nouveauté en Europe, puisque ca existe déjà en Grande Bretagne, en Italie ou encore aux Pays-Bas.

  - Visactu
© Visactu -