Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Loto du patrimoine : "La promesse n'est pas tenue" pour le propriétaire de l'abbaye de Fontmorigny

-
Par , France Bleu Berry

La répartition des sommes récoltées pendant le loto du patrimoine fait des déçus. L'abbaye de Fontmorigny, dans le Cher, ne touchera que 10 % de la somme qu'elle avait demandée pour être rénovée. Son propriétaire parle de promesse non tenue.

L'abbaye de Fontmorigny ne touchera que 10 % de la sommes demandée.
L'abbaye de Fontmorigny ne touchera que 10 % de la sommes demandée. © Maxppp - PQR / L'Est républicain

Cher, France

Et si le loto du patrimoine faisait aussi... des déçus ? La répartition des sommes récoltées au mois de septembre a été dévoilée ce mois-ci par la Fondation du patrimoine. 

Au mois de septembre, près de 20 millions d'euros avaient été récoltés grâce au jeu à gratter mis en place. Sur cette somme, 5,2 millions ont d'ors et déjà été distribués aux 18 sites dits "emblématiques". Mais qu'en est-il des 251 autres monuments en péril inscrits ? 

"Nous n'allons toucher que 10 % de la somme que nous avions demandée. C'est très loin de ce que nous attendions. La promesse n'a pas été tenue..." Dominique Mangeot, le propriétaire de l'abbaye de Fontmorigny

La fondation du patrimoine précise dans sa lettre (cf. lien au-dessus) que les monuments classés au titre des monuments historiques toucheront 10 % de la somme demandée. C'est le cas pour l'abbaye de Fontmorigny : "Quand j'ai lu ça, je suis tombé de ma chaise. Nous avions besoin de 120 000 euros et nous n'aurons que 12 000 euros... La promesse n'est pas tenue.", se plaint Dominique Mangeot, le propriétaire de l'abbaye, située dans le Cher. 

"On nous a baratiné des conneries...", Dominique Mangeot

Le propriétaire de l'abbaye qui pointe également l'inégale répartition des sommes récoltées : "Aux 18 sites emblématiques, ils ont donné plus de 5 millions d'euros. Donc il était évident que pour les 251 autres monuments, ils ne pouvaient pas donner les sommes demandées.

Une situation d'autant plus décevante que les monuments qui avaient demandé "seulement" 50 000 euros verront la totalité de leurs besoins couverts par la fondation du patrimoine. 

"Au lieu de rénover l'abbaye d'ici deux ans, on la rénovera d'ici dix années voire plus..." Dominique Mangeot

Malgré sa déception, mêlée à une pointe de colère, Dominique Mangeot va évidemment accepter la somme proposée ("C'est déjà ça, on ne va pas s'en plaindre"), mais elle ne suffira pas pour rénover l'abbaye d'ici deux ans comme prévu : "Au lieu de faire ça en deux ans, eh bien on fera ça en dix années voire plus !"