Culture – Loisirs

Loubna Abidar : "Je suis très fière d'avoir joué dans Much Loved"

Par Eric Turpin, France Bleu Nord jeudi 24 septembre 2015 à 10:03

Malik Miktar, Naoufel El Khaouafi, et Loubna Abidar
Malik Miktar, Naoufel El Khaouafi, et Loubna Abidar © Radio France - Eric Turpin

A la suite de sa présentation au festival de Cannes, Much Loved a été interdit de projection au Maroc. A l'occasion de sa sortie en France le 16 septembre, l'actrice marocaine Loubna Abidar a accordé un entretien à Malik Miktar et Nawfel El Khaouafi.

Le film raconte le quotidien de quatre prostituées à Marrakech au Maroc. Much Loved n'est pas passé inaperçu depuis sa présentation au festival de Cannes en mai dernier. Il a été interdit de projection au Maroc considérant qu'il portait « outrage grave aux valeurs morales et à la femme marocaine, et une atteinte flagrante à l'image du royaume ».

Much Loved a provoqué un véritable scandale au point que son réalisateur Nabil Ayouch et ses actrices ont été menacé de mort. A commencer par Loubna Abidar, l'actrice principale, venue dans les studios de France Bleu nord parler de son rôle mais surtout du statut de la femme au Maroc. 

« Il faut rechercher la beauté qui est en nous tous et regarder ses femmes autrement », explique Loubna Abidar tout en précisant : « Dans tous les films que j'ai vu, on vous montrer que la femme est une victime. C'est vrai. Ce sont des victimes de la pauvreté, de beaucoup de choses. Mais ce sont aussi des femmes très fortes, intelligentes, belles, de vraies petites guerrières ».

Menaces de mort

Loubna Abidar ne comprend pas qu'on puisse interdire le fim même s'il dérange. Il est fait pour susciter le débat sur le statut de la femme. Elle comprend encore moins les menaces de mort dont elle a été l'objet.

« Aujourd'hui, quand je suis au Maroc, je mets la Burka comme ça personne ne me reconnait. Il y a des gens très gentils qui me disent bras. Mais il y a aussi des gens qui sont vraiment des machos et les menaces de mort dans la rue, c'est devenu insupportable », avoue l'actrice marocaine. 

Un entretien signé Malik Miktar et Naoufel El Khaouafi, deux étudiants en journalisme en prépa à l'ESJ de Lille. Malik et Naoufel ont crée une association de jeunes étudiants qui veulent devenir journalistes, Mailting Blog. Cette association prône la diversité sociale, éthnique, ou religieuse dans les médias. Elle veut aider les étudiants à préparer les concours aux écoles de journalisme et à enrichir leur culture générale. Elle est en partenariat avec Radio France.

La video

.