Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Lovagny : pendant les travaux, les visites continuent au château de Montrottier

mardi 29 mai 2018 à 5:10 Par Bleuette Dupin, France Bleu Pays de Savoie

Le château de Montrottier qui surplombe les gorges du Fier à Lovagny (Haute-Savoie) est en chantier. Une grande partie de sa toiture est en rénovation. Les responsables du site ont décidé de maintenir l'ouverture au public et d'inclure cette restauration dans les visites.

Le château de Montrottier, du 13ème siècle, a été légué à l'association culturelle annécienne, l'Académie florimontane,  par son dernier propriétaire Léon Marès à sa mort en 1916.
Le château de Montrottier, du 13ème siècle, a été légué à l'association culturelle annécienne, l'Académie florimontane, par son dernier propriétaire Léon Marès à sa mort en 1916. © Maxppp - G.Yetchemeniza

Lovagny, France

Depuis plusieurs semaines, une demi-douzaine de couvreurs de l'entreprise de Sainte-Hélène-sur-Isère spécialisés dans la rénovation des monuments s'activent sur le toit du plus ancien bâtiment (du 13ème siècle) du château de Montrottier, à Lovagny. Ils remplacent la charpente, très endommagée par les infiltration d'eau, et les tuiles, qu'ils taillent une à une au niveau des tourelles.
Ces travaux auraient pu devenir un handicap à la réouverture du château du public le 1er avril. Mais le directeur a décidé d'en faire un atout et d'expliquer cette rénovation lors des visites. D'autant que depuis les fenêtres en haut du donjon, juste en face, on a une vue directe sur le chantier.

Des travaux à suivre en direct depuis les fenêtres du donjon juste en face

Pour le directeur, l'intérêt est aussi pédagogique: "Les visiteurs sont toujours un peu étonnés quand ils viennent dans un site comme Montrottier du prix du billet d'entrée (NDLR: 7 à 8 euros par personne), explique Arnaud Delerce. Pour nous le billet participe justement à la réalisation de ces grands travaux, peu invisibles mais indispensables. Donc on est heureux de présenter ce chantier, c'est une vraie plus-value à la visite, c'est Guédelon sous vos yeux, dans un vrai site historique". Il ajoute que les guides de Montrottier ouvrent leurs visites sur  la nécessité d'entretenir ces charpentes, ces couvertures et sur le travail que réalisent des ouvriers en direct. 

Près de 300 000 euros de rénovation

Cette opération est financée à 50% par les fonds propres de l'Académie florimontane (propriétaire du château légué par son dernier propriétaire Léon Marès en 1916), 30% par la DRAC et 20% par le Conseil départemental de Haute-Savoie. Après ces travaux d'autres seront nécessaire pour la toiture donjon. "Quand les toits fuient, les conséquences à l’intérieur sont dramatiques surtout quand nous avons des collections à protéger, explique l'architecte Jacques Hergott. Nous avons fait environ 60% des couvertures en réparation et mise à neuf, ce sont des opérations coûteuses de 200 à 300 000 euros chaque fois".

Près de 300 000 euros de travaux de rénovation pour cette partie de toiture. - Radio France
Près de 300 000 euros de travaux de rénovation pour cette partie de toiture. © Radio France - Bleuette Dupin

Ces opérations de rénovation auraient pu ne jamais voir le jour. En 2014, l'Académie florimontane a dû se rendre à l'évidence: l'ouverture au public et les réserves foncières ne pouvaient plus suffire à combler les déficits.  Le conseil départemental est arrivé à la rescousse pour commander une étude.  Résultat: une réorganisation du château pour permettre de maintenir l'ouverture au visiteurs du château et l'accès aux collections d'objets aussi rares qu'hétéroclites rapportées au 19ème siècle d'Afrique et d'Extrême-Orient. 

L'an passé 27 000 personnes ont visité le château, soit 8 000 visiteurs de plus qu'en 2016. Le site est actuellement ouvert au public du mercredi au dimanche de 10h à 19h. Durant les deux mois d'été il sera ouvert tous les jours. 

En savoir plus