Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Lumières de Laval : Lundi, c’est fini

jeudi 4 janvier 2018 à 15:05 Par France Bleu Mayenne, France Bleu Mayenne

L’événement a débuté le 25 novembre et prendra fin dans quatre jours. Une saison d’illuminations qui se termine et un bilan positif pour les acteurs de la Ville, commerçants et habitants.

Le pont Aristide Briand à Laval.
Le pont Aristide Briand à Laval. © Radio France - Fabien Burgaud

Laval, France

Bientôt le clap de fin de la fête des Lumières de Laval. L’édition 2017 a su rassembler puisque le Mairie a estimé à 200 000 le nombre de visiteurs durant la période. Il faut dire que cela avait plutôt bien commencé. La soirée d’inauguration du 25 novembre avait réuni 30 000 personnes. 

Ce lundi 8 janvier marquera la fin l’événement et les décorations lumineuses ornant le point Aristide-Briand et le centre-ville vont s’éteindre. L’heure de faire un bilan de cet investissement rentable aux vues des retombées économiques pour Laval et ses commerçants. 

Didier Maignan, directeur adjoint de la communication à la ville de Laval constate une stabilité dans la fréquentation, voire « une augmentation par rapport aux autres années ». Il rajoute : « Il y a toujours un véritable engouement pour les Lumières de Laval. La ville attire des gens de toute la région du Grand-ouest et y tient la place de centre lumineux durant ces fêtes de Noël. »

Un Investissement très important pour la Ville mais aussi « très rentable pour l’économie de la ville », selon Didier Maignan. Les commerces, restaurateurs et hôteliers profitent en effet de l’engouement suscité par l’événement. « Tout le monde y trouve son compte, c’est un bilan très positif », résume le directeur adjoint de la communication.

Un atout pour le commerce 

« C’est une année réussie ». Gilles Poulain est le gérant du Cap Horn, bar-brasserie situé juste en face du pont Aristide-Briand. Il confirme que les illuminations constituent un véritable atout pour son commerce, et note une fréquentation à la hausse. « Tous les ans, c’est de plus en plus fort », indique-t-il. « On voit plus de monde, et les personnes sont en plus très enthousiasmées. »

Du côté du tourisme, même constat. « Aux vues de nos différentes offres, cette période de décembre est forte, si ce n’est la plus conséquente de l’année », note Jean-François Blot, directeur de l’Office de tourisme de Laval. « L’événement fait venir beaucoup de visiteurs de l’extérieur », notamment de la Vendée, de la Loire-Atlantique, de la Sarthe et de l’Ille-et-Vilaine. « Les visiteurs viennent découvrir les illuminations, mais aussi la Ville et son patrimoine », indique-t-il. 

Pour Chrystelle, une habitante, les illuminations permettent de « découvrir la ville sous un autre angle ». Elle rajoute : « On se rend compte souvent que peu de personnes connaissent Laval.  C’est pour moi un moyen de faire venir les gens et de donner une autre vision de la Ville. » Donner un coup de fouet à l’attractivité de la ville, c’est en tout cas le défi qui est lancé chaque année.