Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Luna Pomares : la boxe thaï lui va comme un gant

dimanche 3 juin 2018 à 4:03 Par Simon Cardona, France Bleu Breizh Izel

Luna Pomares,à 14 ans, a été sacrée dimanche 8 avril championne de France pour la sixième année consécutive en boxe thaï. Inscrite à l'AS Cobra de Lorient depuis qu'elle a 6 ans, coachée par son père, elle a tout d'une future grande combattante. Portrait de cette jeune adolescente accro au sport.

Luna Pomares et son père et coach de boxe thaï, Estève Pomares
Luna Pomares et son père et coach de boxe thaï, Estève Pomares © Radio France - Simon Cardona

Lorient, France

Elle est six fois championne de France, six fois championnes de Bretagne, et a décroché deux titres de championne grand ouest. A seulement 14 ans, elle a déjà remporté bien plus de titres que n'importe quel boxeur lambda. Luna Pomares fait de la boxe thaïlandaise à Lorient, depuis qu'elle a 6 ans. 

Une histoire de fierté

Mais avant ses 6 ans, la seconde fille du clan Pomares avait déjà pu admirer son grand frère, lui aussi boxeur à l'AS Cobra, club de Lorient. "Quand mon frère a eu 5 ans, il voulait faire un sport de combat, mais il n'était accepté nulle part car trop jeune, explique Luna. Il a réussi à intégrer AS Cobra, le club de boxe thaï de Lorient. Moi, j'allais tout le temps le voir à l'entrainement, et je m'y suis mis aussi." La boxe, c'est une histoire de famille. Même si le papa a surtout fait du judo avant de devenir professeur de boxe thaï.

En 2013, Luna Pomares commence la compétition... et perd son premier match : c'est le déclic. La jeune boxeuse ne perdra plus un seul match après celui-là :"C'était la première fois, je ne savais pas comment ça se passait et j'ai perdu. Je n'ai pas aimé perdre ! Depuis je gagne tout, c'est plus facile !" 

Estève Pomarès, papa et coach de Luna, place toujours la barre plus haut pour sa fille - Radio France
Estève Pomarès, papa et coach de Luna, place toujours la barre plus haut pour sa fille © Radio France - Simon Cardona

Une accro au sport

Mais la vie de cette jeune adolescente ne se résume pas qu'à la boxe thaï. Roller, patin à glace, course-cross, Luna Pomares est une accro au sport : "On l'a mis au roller, dès la première année elle a passé ses roues rouges, pour avoir le même niveau que son entraineur, en rigole son père, Estève Pomarès. Ils ont passé leurs roues noires ensemble ! Dans le domaine du sport, ça ne va jamais assez vite pour elle."

En attendant d'autres médailles, Luna doit d'abord se concentrer sur le brevet, qu'elle passe dans quelques semaines. Elle a promis à ses parents de mettre KO la copie et de décrocher une mention.

"Etre douée en sport c'est inné chez elle", Estève Pomares, papa et coach de boxe thaï de Luna Pomares