Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Valérie Pécresse s'engage à sauver la Maison Cocteau à Milly-la-Forêt

dimanche 8 avril 2018 à 6:06 Par Adrien Toffolet, France Bleu Paris

La mort de son mécène, Pierre Bergé a entraîné sa fermeture et le transfert d'une partie des œuvres exposées au Centre Pompidou. Mais la région se mobilise pour conserver ce lieu phare du patrimoine culturel d’île-de-France.

La maison pourrait rouvrir dès cet été
La maison pourrait rouvrir dès cet été © Radio France - Adrien Toffolet

Milly-la-Forêt, France

L'artiste, poète, dramaturge, peintre et sculpteur y a passé les dernières années de sa vie, jusqu'à sa disparition en 1963. Il est mort de chagrin, dit-on, quelques jours après sa plus chère amie, Edith Piaf. Cette maison avec son grand jardin, c'est Édouard Dermit, dernier compagnon et légataire universel de Jean Cocteau, qui en a hérité. 

En 2010, le mécène Pierre Bergé la récupère et la transforme en maison-musée. Dès lors, on peut visiter le salon, la chambre et le bureau de l'artiste qui sont restés en l'état. Les autres pièces accueillent 500 œuvres, des dessins, des photos signées de l'artiste et d'autres contemporains. 

Cette maison, c'est d'abord huit années d'un travail acharné pour protéger l'oeuvre de l'artiste pour Pascale Léautey, directrice de la Maison Jean Cocteau : "On partait de 0. Cette maison n'avait jamais été ouverte au public. Notre travail a été de conquérir un public d'abord, essonnien mais qui rayonne sur l'Ile-de-France et au-delà. Et puis de faire vivre cette maison, de ne pas en faire un musée statique. Et faire connaître Cocteau, faire voir son oeuvre, l'étudier... C'est rajeunir son public et espérer que sa mémoire va perdurer."

Le salon, la chambre et le bureau de l'artiste sont restés en l'état depuis la mort de Cocteau en 1963 - Radio France
Le salon, la chambre et le bureau de l'artiste sont restés en l'état depuis la mort de Cocteau en 1963 © Radio France - Adrien Toffolet

Rouvrir cet été

Mais quand Pierre Bergé est mort à son tour l'année dernière, tout a basculé. Sa fondation, propriétaire des lieux, a fait le choix de se désengager. Le site a fermé, le personnel a été renvoyé, et les œuvres données au Centre Pompidou.

Mais pour le département et la région, déjà soutiens financiers à hauteur de 2 millions d'euros, pas question de laisser dépérir le site. Valérie Pécresse, présidente de la région Ile-de-France, s'engage à prendre en charge son fonctionnement et des travaux supplémentaires : "La région est prête à faire cet investissement compte tenu du remarquable état de conservation du patrimoine et de la maison. L'idée ce serait de rouvrir ce musée et de lui donner son plein rayonnement, à la fois sur le sud Essonnne, mais aussi en Île-de-France et au niveau mondial."

Reste deux conditions à remplir : mettre aux normes la maison pour que le Centre Pompidou accepte de faire revenir les œuvres et obtenir du ministère de la Culture le label Musée de France, avec la mise en place d'un projet culturel. La ministre Françoise Nyssen est pour. Des discussions sont en cours entre la région, le département et les services de la ministre. La maison de Jean Cocteau pourrait donc rouvrir ses portes dès l'été.