Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En attendant le déconfinement, les artistes caennais continuent de danser

Fermé au public pendant le confinement, le centre chorégraphique national de Caen reste ouvert pour les artistes. Un lieu essentiel pour les danseurs qui n'ont pas arrêté les répétitions. A l'occasion de la journée internationale de la danse, ce jeudi 29 avril, nous sommes allés à leur rencontre.

Pendant le confinement, le centre chorégraphique n'est ouvert qu'aux artistes.
Pendant le confinement, le centre chorégraphique n'est ouvert qu'aux artistes. © Radio France - Anne-Lyvia Tollinchi

Entre deux répétitions, trois artistes sortent prendre le soleil et manger un bout en plein air. Depuis trois jours, ils profitent des locaux du centre chorégraphique pour préparer un nouveau spectacle. "C'est le grand luxe parce qu'on est moins dérangé", plaisante Thomas Ferrand, le metteur en scène. Avec un centre quasiment vide, il faut dire que l'ambiance est plus calme que d'habitude.

"Les portes sont fermées au public ... mais ouvertes pour les artistes !", explique Fabienne, chargée du lien entre le public et le centre.

Pour l'instant, on se contente de suivre le tempo des annonces et de danser à leur rythme. Mais on attend le public le plus tôt possible !

En attendant, le chorégraphe et directeur Alban Richard veille à ce que les artistes puissent continuer à danser entre les murs du centre. "On a dû fermer pendant le premier confinement mais on s'est battu pour pouvoir accueillir les danseurs pendant les deux autres ... C'est important pour eux et pour nous qu'ils continuent à créer même si on a hâte de la réouverture."

Le chorégraphe et directeur du centre, Alban Richard.
Le chorégraphe et directeur du centre, Alban Richard. © Radio France - Anne-Lyvia Tollinchi

En temps normal, le public peut assister aux répétitions et participer au processus de création. "C'est difficile de faire sans lui, regrette Jean-Baptiste Julien, musicien. C'est difficile de fabriquer un spectacle qui finalement ne rencontre pas le public et qui, si la crise sanitaire continue, ne le rencontrera peut-être jamais."

Avec le danseur Raphaël Dupin et le musicien Jean-Baptiste Julien, Thomas Ferrand prépare son nouveau spectacle.
Avec le danseur Raphaël Dupin et le musicien Jean-Baptiste Julien, Thomas Ferrand prépare son nouveau spectacle. © Radio France - Anne-Lyvia Tollinchi

Et c'est là un des problèmes engendrés par la fermeture des lieux de culture : "On ne sait pas comment ça va reprendre, appréhende Alban Richard. Certains projets ont été reporté une première fois, puis une deuxième, puis ils ont été annulés ... donc est-ce qu'il va y avoir un embouteillage, est-ce qu'il faut abandonner ces spectacles et se concentrer sur les nouveaux ? Il y a une grande incertitude."

Les artistes devraient en savoir plus vendredi avec l'allocution du président de la République Emmanuel Macron.

En coulisses, les artistes n'ont pas arrêté de danser.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess