Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Manche : le Mont-Saint-Michel veut déposer sa marque pour protéger son site

La mairie du Mont-Saint-Michel a lancé un dossier pour déposer sa propre marque. Elle entend ainsi protéger le site mais aussi empêcher que certaines marques ternissent l'image de cet emblème du patrimoine français.

Le Mont-Saint-Michel accueille chaque année plus de deux millions de touristes
Le Mont-Saint-Michel accueille chaque année plus de deux millions de touristes © Maxppp - Maxppp

Mont Saint-Michel, France

Utiliser le nom du Mont-Saint-Michel pourrait coûter cher dans les années à venir. La mairie a lancé une procédure pour déposer sa marque au nom du célèbre site classé au patrimoine mondiale de l'UNESCO depuis 1979. Elle entend ainsi mieux maîtriser les produits dérivés utilisant le nom de l'abbaye et de la baie mais aussi toucher une redevance pour entretenir la commune de 30 habitants mais qui accueille chaque année plus de deux millions de visiteurs. 

La mairie du Mont-Saint-Michel a déjà un droit de regard et toute personne qui veut utiliser le nom ou le logo du monument doit demander au préalable une autorisation. Cette procédure doit donc permettre de mieux protéger le site.

Une cinquantaine de marques utilisent ce nom

Actuellement au moins une cinquantaine de marques utilisent le nom du Mont-Saint-Michel. En 2015 la mairie a lancé l'idée de monter un dossier pour créer une marque. Une procédure indispensable pour Yann Galton, le maire de la commune depuis 2014. "Il existe actuellement une laiterie du Mont-Saint-Michel, une biscuiterie du Mont-Saint-Michel, il y a même maintenant des slips du Mont-Saint-Michel !" s'indigne l'élu.

"Avec cette procédure, chaque personne qui voudra utiliser ce nom sera obligé de payer une redevance à la commune", explique-t-il. "Nous voulons donner une image beaucoup plus noble au Mont-Saint-Michel" ambitionne Yann Galton. 

Les fonds récoltés par la redevance permettront également d'entretenir la ville qui en a bien besoin selon le maire.  Mais la procédure n'en est qu'à ses début et le dossier est à l'étude. Il ne devrait pas aboutir avant plusieurs années. Pour cela encore faudrait-il que la commune ait suffisamment d'argent pour aller au bout.

Choix de la station

France Bleu