Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDÉO - La saison vers les îles anglo-normandes ouvre avec un ferry tout neuf

mardi 10 avril 2018 à 1:11 Par Olivia Cohen, France Bleu Cotentin

La saison 2018 de ferry entre la Manche et les îles anglo-normandes rouvre ce samedi 14 avril. Pour améliorer l'offre, l'un des deux navires chargé de la ligne nord peut désormais accueillir 39 passagers de plus.

 Pendant l'hiver, le "Victor Hugo", le ferry qui assure les liaisons depuis les ports de Diélette et Barneville-Carteret, a fait peau neuve
Pendant l'hiver, le "Victor Hugo", le ferry qui assure les liaisons depuis les ports de Diélette et Barneville-Carteret, a fait peau neuve © Radio France - Olivia Cohen

Manche, France

La saison 2018 est ouverte : les liaisons maritimes entre les trois ports manchois (Granville, Diélette et Barneville) et les îles anglo-normandes reprennent ce samedi 14 avril. Pendant l'hiver, l'un des deux bateaux qui assurent les liaisons, le Victor Hugo, a fait peau neuve. Ce ferry chargé des départs de la ligne nord, depuis les ports de Diélette et Barneville-Carteret, a été réaménagé. 

Un Victor Hugo nouvelle version - Radio France
Un Victor Hugo nouvelle version © Radio France - Olivia Cohen

À bord, plus de confort et surtout plus de place. Jusqu'ici, il ne pouvait transporter que 195 passagers, il peut désormais en accueillir 236 (à peu près autant que son homologue granvillais qui en transporte 245) grâce à 39 sièges supplémentaires, explique Hugues Gros, directeur général de Manche Îles Express :

On avait des passagers mécontents qui restaient à quai, faute de place. On était obligés de leur proposer d'autres dates. Avec cette nouvelle jauge, on saura gérer les pics de saisonnalité !

Des fauteuils moins durs et une vue imprenable

Pendant toute la saison, jusqu'à fin septembre, sauf problème de marée ou de météo, deux allers-retours par jour seront assurés entre les ports manchois et les îles anglo-normandes.

C'est le département, propriétaire de la flotte, qui a payé les un million et demi d'euros de travaux. Racheter un bateau neuf en aurait coûté cinq, rappelle Marc Lefèvre, président du Conseil départemental :

Ça n'aurait pas été raisonnable d'autant que celui-ci nous donnait pleine satisfaction, il fallait seulement améliorer la motorisation et le confort !

Améliorer ce confort signifie des fauteuils moins durs, des peintures plus douces, des fauteuils en extérieur et surtout des sabords, c'est-à-dire des fenêtres en langage naval, entièrement changés pour une vue imprenable et une vision panoramique. Un détail qui fait toute la différence selon Laurent Macé, responsable des travaux :

Priver le passager d'une belle vue sur les ports normands au départ, les dauphins pendant le trajet et l'arrivée sur les îles anglo-normandes, c'était dommage !

Le Victor Hugo transporte près de 40 000 passagers par an.

Les sabords ont été changés pour une vue imprenable - Radio France
Les sabords ont été changés pour une vue imprenable © Radio France - Olivia Cohen