Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coronavirus : les professionnels du tourisme du Marais poitevin dans l'attente à l'approche de Pâques

-
Par , France Bleu Poitou

A quelques jours du week-end de Pâques et avant le démarrage des vacances d'avril, les professionnels du tourisme du Marais poitevin dans les Deux-Sèvres sont dans le flou en raison de la crise du coronavirus.

Dans le marais poitevin, les conditions des balades en barque vont-elles changer ?
Dans le marais poitevin, les conditions des balades en barque vont-elles changer ? © Radio France - Noémie Guillotin

Pâques et les vacances d’avril marquent le top départ de la saison touristique dans le Marais poitevin. Mais l'épidémie de Covid-19 pourrait perturber ce démarrage. En raison d'abord des 19 départements confinés. "J'ai des Parisiens qui avaient réservé et qui annulent. On va voir comment ça va se passer par rapport aux autres régions mais là on est dans l'incertitude. On ne sait pas d'une semaine à l'autre qui va être confiné, qui ne va pas l'être", raconte Hélène Fleau gérante du relais de la Venise verte, gîtes et chambres d'hôtes à Coulon.

On ne sait pas d'une semaine à l'autre qui va être confiné, qui ne va pas l'être

"Ces départements confinés représentent plus d'1/3 de la clientèle française", note Manuel Mercier gérant des embarcadères Cardinaud et Prada et président du syndicat des bateliers du Marais. "Mais les Français qui ont l'habitude de voyager au mois d'avril n'étaient pas forcément des personnes qui consommaient uniquement le territoire français. Donc on peut espérer que les deux autres tiers qui n'ont pas d'autres choix puisque l'espace Schengen est fermé se reportent sur l'offre nationale".

"On devrait quand même avoir un peu de clientèle avec les départements voisins, de Nantes à Bordeaux", espère Fabien Monnier, patron de La Pigouille, embarcadère et restaurant à Coulon. Cela dépendra aussi de la météo. "Un rayon de soleil et ça change la donne".

Restriction des conditions d'ouverture pour les embarcadères ?

Surtout que "les visiteurs sont impatients", constate Manuel Mercier. "Nous avons eu la chance d'avoir une merveilleuse émission sur France 5 Échappées Belles qui a présenté le département et ça a eu une répercussion considérable. Mon site a eu 1667 connexions en 90 minutes. Depuis le téléphone sonne, les gens se renseignent".

Mais le professionnel est inquiet. "Aujourd'hui, aucune décision n'a réellement été prise concernant les conditions d'ouverture de nos activités.  Nous ne savons pas si nous pourrons accueillir les visiteurs dans des conditions normales". Il craint des jauges réduites à six dans les bateaux avec guide. "Des jauges qui ne correspondent pas à l'unité familiale, ni à la réalité économique". Il doit rencontrer la préfecture ce mercredi sur le sujet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess