Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

VIDEO - Marché de Noël de Strasbourg : sous les guirlandes, les checks-points

jeudi 24 novembre 2016 à 5:00 - Mis à jour le jeudi 24 novembre 2016 à 8:00 Par Olivia Cohen, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Blocs de béton, grillages, checks-points : les employés municipaux installent le dispositif de sécurité, à quelques heures de l'inauguration du marché de Noël de Strasbourg. Cette année, pour empêcher des véhicules de passer par les voies de trams, des pavés ont été retirés aux 5 entrées de l'île.

Blocs de béton, grillages, checks-points : les employés municipaux sont à pied d'oeuvre pour installer le dispositif de sécurité avant l'inauguration.
Blocs de béton, grillages, checks-points : les employés municipaux sont à pied d'oeuvre pour installer le dispositif de sécurité avant l'inauguration. © Radio France - Olivia Cohen

Strasbourg, France

Alors que l'inauguration du marché de Noël 2016 a lieu ce vendredi à 19h avec Natasha St-Pier en invitée d'honneur, les employés municipaux s'activent sur le terrain pour installer tous les éléments du dispositif sécuritaire.

Blocs de béton, grillages, checks-points : tous les accès seront barrés ou contrôlés par les forces de l'ordre. Cette année, conséquence des attentats de Nice (le camion avait roulé sur le trottoir), des pavés ont été retirés sur les voies aux cinq entrées de l'île où circulent les trams.

Pour bloquer la plupart des entrées, 70 longrines (blocs de béton armé de 500 kg) ceintureront le cœur de Strasbourg toute la durée du marché. Installer ces longrines n'a pas été une partie de plaisir pour les employés municipaux :

Les piétons et les vélos passaient par en-dessous, alors qu'on était en train de soulever les blocs avec la grue, c'est dangereux, c'est un enfer, si jamais il y a un accident, je serai responsable !

Du côté des voies de tram, Alain Fontanel, premier adjoint au maire et président de la CTS, se veut rassurant :

C'est peut-être un dispositif anxiogène, ces fossés creusés et ces pavés retirés sur les voies, mais ce serait encore plus anxiogène de ne pas le faire.

Véronique, une habitante du quartier, pense que c'est un mal nécessaire :

Nous en sommes en guerre, une guerre d'un genre nouveau. Nous devons continuer à vivre, mais nous donner les moyens de lutter contre cette menace.