Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Metz aura bientôt son équipe de jeux vidéo

mercredi 29 novembre 2017 à 19:00 Par François Pelleray, France Bleu Lorraine Nord et France Bleu

Les jeux vidéo, c'est du sérieux ! Et l'entreprise messine Aux frontières du pixel veut étendre sa toile dans ce secteur-là. A partir de 2018, elle lancera une équipe semi-professionnelle, la Hélios Gaming Unity.

Désormais en France, il y a plus de joueurs de jeux vidéo que de non pratiquants.
Désormais en France, il y a plus de joueurs de jeux vidéo que de non pratiquants. © Maxppp -

Metz, France

La société Aux frontières du pixel, basée à TCRM Blida à Metz, a l’ambition de rayonner dans l’univers du jeu vidéo. Elle vient d'ouvrir une école de gaming à Freyming-Merlebach. Elle organise des salons et des compétitions de e-sport et à partir de 2018 elle lancera la Helios Gaming Unity, une équipe de joueurs semi-professionnels.

Des compétitions qui durent 18 heures

Les cinq joueurs sont recrutés, ils viennent de Reims, Paris, Aix-en-Provence et même de Suisse. Leur entraîneur s’appelle Axel Desgardin, plus connu dans le milieu sous le nom de Neylan. Sa mission : la préparation mentale et l'hygiène de vie pour tenir la distance : "il faut manger équilibrer, beaucoup de sucres lents, pour que notre cerveau reste performant sur la durée, pendant parfois 18 heures de compétition".

Échauffement obligatoire des poignets et des doigts

Un joueur de jeux vidéo doit également s’entraîner comme un sportif, pour par exemple éviter les faux mouvements avec les doigts. Neylan rappelle les bons gestes : "il faut toujours avoir une bonne position haute par rapport à la table, éviter que le poignet frotte sur le bord de la table sinon cela peut entraîner des liaisons. Il ne faut pas avoir une sensibilité de souris trop faible sinon cela veut dire que la main se ballade partout sur le bureau pour faire des mouvements. Et il faut toujours échauffer les poignets et les doigts pour éviter les courbatures, les tendinites et les problèmes de canal carpien. Un joueur peut faire jusqu'à 400 actions par minute sur sa manette, son clavier ou sa souris".

League of legends plus fort que la coupe du monde de rugby

Remporter un tournoi moyen peut rapporter entre 1.500 et 3.000 euros. Pour Benjamin Cabaret, responsable du e-sport au sein de la société Aux frontières du pixel, il y a un el dorado à conquérir. Puisqu'en France, il y a désormais plus de joueurs de jeux vidéo que de non pratiquants. Et les audiences mondiales des tournois montent en flèches : "par exemple, en 2015, la finale du jeu League of legends a fait plus d’audience que la finale de la coupe du monde de rugby**"**.

D’où l'ambition de la société messine aux Frontières du pixel de créer un tournoi dans chaque région de France. Et, elle attend bien entendu avec impatience la grande compétition de gaming qui s'installera au centre des congrès de Metz en septembre 2018, ce sera le premier évènement de ce centre des congrès en construction derrière la gare.

(De gauche à droite : Thomas Willaume (directeur d'Aux frontières du réel), Benjamin Cabaret (responsable e-sport), Nathalie Blaesius (responsable communication) et Neylan (entraîneur).  - Radio France
(De gauche à droite : Thomas Willaume (directeur d'Aux frontières du réel), Benjamin Cabaret (responsable e-sport), Nathalie Blaesius (responsable communication) et Neylan (entraîneur). © Radio France - François Pelleray