Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias - People
Dossier : Festival du Film de Sarlat 2019

Michel Blanc au Festival du film de Sarlat : "Il est hors de question que j'aille sur les réseaux sociaux"

-
Par , France Bleu Périgord

Venu présenter au Festival du film de Sarlat "Docteur?" ce mercredi 13 novembre, l'acteur Michel Blanc a reconnu avoir peu d'appétence pour les réseaux sociaux, contrairement à Hakim Jemili avec qui il partage l'affiche dans cette comédie.

Michel Blanc au 28ème Festival du film de Sarlat
Michel Blanc au 28ème Festival du film de Sarlat © Radio France - Frédéric Fleurot

Sarlat-la-Canéda, France

Michel Blanc partage avec Hakim Jemili l'affiche de "Docteurs ?", la comédie de Tristan Séguéla présentée ce mercredi 13 novembre au Festival du film de Sarlat. L'histoire d'un médecin parisien de SOS Médecins, seul de garde le soir de Noël, qui à cause d'un violent lumbago, demande à un livreur de repas à domicile de le remplacer, guidé par téléphone. Un film qui sortira en salle le 11 décembre prochain.

Internet oui, les réseaux sociaux non

Et si l'humoriste Hakim Jemili, qui incarne le jeune livreur, est un fan de Youtube et des réseaux sociaux, Michel Blanc a reconnu sur France Bleu Périgord ne pas avoir négocié le virage d'internet et des réseaux sociaux, voire l'avoir carrément raté. "Je n'y vais pas, a-t-il reconnu. "Je me sers beaucoup d'internet pour d'autres raisons, mais il est hors de question que j'aille sur les réseaux sociaux. Je trouve qu'il y a plus de coups à prendre qu'autre chose, et j'ai envie qu'on me foute la paix chez moi. Je ne sais pas comment encaisser. Des fois il peut y avoir a un message qui n'est pas bon, et ça me mine. C'est comme les critiques, sauf que l'avantage des critiques, c'est que personne ne les lit", a-t-il conclu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu