Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Michel Sardou tire sa révérence avec “Le choix du fou”, son ultime album

jeudi 19 octobre 2017 à 17:46 - Mis à jour le vendredi 20 octobre 2017 à 7:10 Par Julien Baldacchino, France Bleu

Le 25e et dernier album de Michel Sardou sort ce vendredi. Alors que le chanteur est en pleine tournée, il publie dix nouvelles chansons, entre ballades amoureuses et chansons de société. Francebleu.fr a pu l’écouter en avant-première.

Michel Sardou, ici en concert à Vienne en juillet dernier
Michel Sardou, ici en concert à Vienne en juillet dernier © Maxppp - Jean-François SOUCHET / PhotoPQR / Le Dauphiné

Le chanteur de variétés qui figure parmi les plus populaires de France a prévenu : après l’album qui sort ce vendredi, et après la tournée qui l’emmène en ce moment sur les routes du pays, il arrêtera la chanson. Pour les fans du chanteur, ce 25e album, intitulé Le choix du fou, est donc la dernière occasion de découvrir de nouvelles chansons.

Cela faisait sept ans que Michel Sardou n’avait pas sorti d’album, depuis “Être une femme 2010” et son remix (plus ou moins réussi) du tube “Être une femme”. Après une tournée de ses plus grandes chansons et deux pièces de théâtre, l’interprète de “La Maladie d’amour” revient avec dix chansons inédites, et une nouvelle équipe : Jacques Veneruso, qui avait composé les deux derniers albums du chanteur, est absent de ce nouvel opus.

Fidèles et nouveaux venus

A la place, Michel Sardou a retrouvé l’un de ses auteurs fétiches, Pierre Billon, son compagnon de route dans les années 70 et 80, auteur (entre autres) de “Dix ans plus tôt” et “Être une femme”. Mais aussi Claude Lemesle, avec qui il avait écrit le standard “Une fille aux yeux clairs”, ainsi qu’une bande de nouveaux venus : Jean Mora (auteur pour Vartan, Hallyday, etc.) ou Alain Lanty, qui n’avait encore jamais composé pour Sardou.

L'ensemble du est hétéroclite, impression certainement liée au fait que le chanteur ne signe que deux des textes de l’album. Il a notamment fait son marché parmi des textes parfois déjà chantés par d’autres, comme Fred Blondin, Benoît Carré (ex-Lilicub) ou Anthony Chaplain.

Images et débats de société

Malgré tout, dans cet album, Michel Sardou montre une dernière fois l’étendue de ce qu’il sait chanter : dans "La Colline de la Soif", aux sonorités country, il dessine des paysages et raconte des histoires teintées d’Amérique. Dans "Le Figurant", que l’on a découvert dès cet été, il rend hommage au monde du cinéma à travers les yeux de celui qu’on ne remarque pas à l’écran. Et à 70 ans, il continue à chanter l’amour, heureux ("Je T’aime") ou en fin de course ("Et alors ?").

Mais ce que Sardou fait de mieux, et il le prouve encore dans ce disque, c’est aborder des questions de société : dans la très scénique "San Lorenzo", qui rappelle ses chansons les plus puissantes des années 70 et 80, il se met dans la peau du pape François, qui doute de sa vocation ; dans "Médecin de campagne" il incarne un généraliste qui a vu naître presque tous ses patients, et en mourir certains aussi. Et avec "Qui m’aime me tue", il s’attaque avec délicatesse au sujet très sensible de l’euthanasie, se mettant à la place d’un personnage qui demandent à ceux qui l’aiment de mettre fin à ses jours.

“Aimer est au-dessus des lois (...) Qui viendra m’offrir pour toujours la plus belle des histoires d’amour ?”

Un "dernier show" samedi soir sur France 2

Outre “Le Figurant” que Sardou chante déjà sur scène, deux titres se détachent du lot : la chanson éponyme de l’album, “Le Choix du fou”, que l’artiste partage avec les enfants des petits chanteurs de Saint-Marc, qui pourrait attirer le jeune public déjà séduit par la toute récente reprise des Lacs du Connemara par Kids United. Et surtout “J’aimerais savoir”, un tube en puissance, au texte métaphysique (“Est-ce que mon clone aurait fait mieux que moi ?”) et aux sonorités très actuelles, qui ne ressemble à rien de ce que Michel Sardou a fait jusque-là.

Le chanteur populaire interprétera samedi soir sur France 2 quelques-uns de ces nouveaux titres dans son “Dernier Show” présenté par Stéphane Bern, puis en tournée dans toute la France et à la Seine Musicale de Boulogne-Billancourt du 26 décembre au 7 janvier 2018.