Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Migennes : la boutique éphémère accueille une mercerie

jeudi 2 mars 2017 à 18:47 Par Delphine Martin, France Bleu Auxerre

Le concept, mis en place en novembre par la mairie, permet à des commerçants de s'installer dans une boutique du centre-ville pour quelques semaines ou quelques mois. Une boutique de tissu et de mercerie vient de s’y installer. Pour cinq mois.

Frédérique Garbato et son associé espèrent pérenniser le commerce à Migennes
Frédérique Garbato et son associé espèrent pérenniser le commerce à Migennes © Radio France - Delphine Martin

Migennes, France

C’est un espace de 60 mètres-carrés, situé en plein centre-ville, inauguré en novembre dernier. La ville de Migennes l’a rénové et le propose aux commerçants contre un loyer modéré (de 100 euros par semaine jusqu’à 275 euros par mois au-delà de deux mois).

Trois occupants ont déjà testé ce concept de boutique éphémère. Le quatrième vient tout juste de s'installer : c’est une boutique de mercerie, tenue par Frédérique Garbato. Elle vend des tissus en coupons, pour faire des vêtements et des articles de mercerie. Elle propose aussi un service de retouches et des cours de couture.

Je suis couturière et je ne trouvais pas de tissu, alors je me suis dit que j’allais ouvrir un magasin

Lorsqu'elle est revenue dans l’Yonne après avoir vécu à Paris, cette couturière a rencontré des difficultés pour trouver des tissus et du matériel. "Je suis revenue de Paris il y a un an, et je ne trouvais pas de tissu ! A Auxerre, il n’y a plus rien. A Joigny, il y a mais c’est plus cher. Alors je me suis dit que j’allais ouvrir un magasin et proposer ce que les couturières recherchent, c’est-à-dire du tissu pas cher, du beau tissu. Et un service : du conseil."

Les premiers curieux ont poussé la porte de la boutique éphémère - Radio France
Les premiers curieux ont poussé la porte de la boutique éphémère © Radio France - Delphine Martin

La boutique de Frédérique Garbato, baptisée « Couds-ci, couds-ça », va rester dans le magasin éphémère de l’avenue Salengro pendant 5 mois. Histoire de tester le marché. "Pour toute création de commerce, on nous demande une étude de marché, mais moi, je me suis dit que le meilleur moyen de tester, c’est la boutique éphémère".

Le maire m'a déjà proposé un autre local

Après cette période de 5 mois, si les instincts de Frédérique Garbato se confirment et si la boutique fonctionne, elle espère poursuivre l’aventure dans un autre local : "Le maire m’a proposé de me louer un autre local qui est prêt, donc je changerai de magasin mais pas de nom, ni de ville."

La boutique c'est "couds-ci, couds ça" est ouverte du mardi au samedi de 9h à 19h.

Pour cette semaine de lancement, la nouvelle commerçante a prévu plusieurs événements : elle a invité l'association des "tisserins de Cravant" pour des démonstrations de tissage. Elle organisera aussi un tirage au sort, samedi 4 mars vers 18h, pour gagner une machine à coudre. Tous les clients de la semaine auront leur nom dans le chapeau.

Le reportage de Delphine Martin