Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Festival de Cannes

Mini-édition symbolique du Festival de Cannes comme séance de rattrapage

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

N'ayant pas pu se tenir au printemps pour cause de crise sanitaire, le Festival de Cannes s'invente une séance de rattrapage, sous la forme d'une mini-édition sur trois jours, de mardi à jeudi, ouverte au public.

Le palais du Festival de Cannes, désert au printemps 2020.
Le palais du Festival de Cannes, désert au printemps 2020. © AFP - Frederic DIDES / Hans Lucas

Une mini-édition du Festival de Cannes cette année à cause de la pandémie de coronavirus qui a causé l'annulation de l'événement officiel au printemps dernier. Cette séance de rattrapage symbolique, de mardi à jeudi, ouverte au public, veut envoyer un soutien à une industrie du septième art asphyxiée par la crise.

Quatre films, dont deux français, issus de la "sélection officielle Cannes 2020", qui en comptait à l'origine 56, seront projetés. Le film "Un triomphe" d'Emmanuel Courcol avec Kad Merad, lancera l'édition, qui s'ouvrira au Palais des festivals, en présence de l'équipe du film. La manifestation s'achèvera jeudi soir avec "Les Deux Alfred" de Bruno Podalydès, en présence du réalisateur et de l'actrice principale, Sandrine Kiberlain.

Jeudi après-midi et Mercredi soir, seront également projetés respectivement, "Asa Ga Kuru" (True Mothers) de la Japonaise Naomi Kawase, grande habituée du festival, et un premier film géorgien de Dea Kulumbegashvili, "Beginning" ("Au commencement"), tout juste couronné à San Sebastian (Espagne). Seule la réalisatrice géorgienne sera présente.

Initialement prévues à 19h, les avant-premières débuteront une heure plus tôt afin de respecter le couvre-feu. La montée des marches est maintenue, mais les invités devront éviter toute "stagnation". Et bien sûr, distanciation physique et port du masque seront obligatoires pour tous.

L'édition qui devait se tenir au printemps avait choisi l'Américain Spike Lee comme président du jury. Le mini-festival d'automne sera, lui, franco-français avec, dans le jury notamment, la réalisatrice Claire Burger, l'actrice Céline Sallette ou encore le réalisateur franco-algérien Rachid Bouchareb. Et le Festival décernera la Palme d'or du meilleur court-métrage.

Cannes est surtout une vitrine essentielle pour les films français, comme étrangers, et une plateforme à récompenses. Alors que l'industrie est en plein marasme, cette mini-édition tentera de convaincre les producteurs de ne pas reporter la sortie en salles de leurs films. Le festival de Cannes s'était déjà résigné à publier une liste de 56 longs-métrages faisant partie de sa "sélection officielle 2020".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess